[Vita] BILAN – Le logiciel du Black Fin est mis à jour en version 1.1

Le logiciel du Black Fin se met déjà à jour en version 1.1, il est peut-être temps de faire un point sur tout ça.

Cobra Black Fin bilan mise a jour 1.1


Finalement, que penser du Black Fin ?

Le parcours du Black Fin n’aura décidément pas été sans embûche. Annoncé en décembre dernier, tout le monde s’était d’un seul coup extasié dessus. Vous rendez-vous compte ? Enfin un dongle qui permettrait de jouer à des ISO de jeux sur PS Vita ! Bon, faut dire qu’on venait de vivre la première vraie grande période d’austérité de la scène du hack Vita. On se remettait à peine de la déception du flop de Rejuvenate, en qui on avait placé tant d’espoir. Bref, c’était pas la joie, alors une lueur d’espoir pareille ça ferait forcément du bruit. 

Photo du set Cobra Black Fin

Photo du set Cobra Black Fin

Et c’est allé de mal en pis. Le concept n’était au final pas si ragoutant. Devoir avoir un PC connecté à Internet à côté de soit pour pouvoir jouer, avec un dongle assez imposant quand même plugué dessus, ça vend forcément moins du rêve. Surtout quand on sait qu’on parle d’une console portable, et que finalement : il n’est nullement question d’un quelconque réel hack ici. Finalement, le concept est, dans une certaine mesure, comparable au fameux Swap Magic de la PlayStation 2 qui permettait de lire des jeux gravés en bypassant la procédure de la console qui vérifiait que le DVD qu’on lui présentait n’était pas une copie gravée.

Bref, on va passer sur les plusieurs mois de silence, sur les doutes quant à une éventualité que tout ceci soit en réalité un énorme fake, sur les personnalités qui auront démonté tour à tour la team à l’origine de tout ceci, le concept du bousin ainsi que sa viabilité. On ne peut le leur reprocher, évidemment : y avait largement matière sur le moment.

Aujourd’hui, le Black Fin est toujours en train de faire ses preuves. Premier gros point positif, et pas des moindres, on peut enfin se le procurer ! Bon, faudra mettre la main au porte-feuille : les tarifs sont assez salés. Comptez un peu moins de 110«&nbsp€ pour en obtenir un en France. Le dongle en soit n’est pas tout à fait donné, mais ajoutez à cela que certains revendeurs profitent du fait que la vente de l’engin ne soit pas encore très rependue pour se permettre d’être un peu plus à l’aise sur les prix. 

Au final, assez peu de retours sur l’utilisation de l’appareil circulent sur le net. Il faut dire que beaucoup préfèrent encore lâcher 10 ou 20 balles dans un jeu Vita d’occasion ou neuf que 110«&nbsp€ dans un service dont l’avenir et la viabilité sont encore incertains. En effet, avant de passer en caisse, beaucoup de question nous viennent à l’esprit : Sony va t-il réussir, via une quelconque solution, à bloquer son fonctionnement (on sait déjà que le firmware 3.60 est incompatible, ça commence mal) ? Pire : sachant que le système repose sur la participation des autres utilisateurs, que va t-il se passer si jamais la communauté commence à déserter ? Des questions assez peu oubliables quand on parle de plus de 100«&nbsp€. Sans compter la nécessité de se procurer une carte mémoire de PlayStation Vita avec une capacité suffisamment confortable pour vous assurer une ludothèque un minimum complète. C’est là où l’on maudira Sony pour sa tendance à utiliser des ports propriétaires. Comptez 79«&nbsp€ sur Amazon pour une 32 Go, et si vous souhaitez monter jusqu’à 64 Go, préparez-vous mentalement car on n’est pas loin d’atteindre la barre des 100 balles supplémentaires !

Voilà à quoi ressemble le matos

Voilà à quoi ressemble le matos

Là où le Black Fin commence à trouver un peu plus son public, c’est auprès de certains développeurs. Comme nous vous en informions récemment, la team PSiCO n’aura pas perdu de temps à procéder au dump de quelques titres de la console ! Car oui, c’est là l’utilité secondaire du dongle ! Mon cerveau a fondu quand j’ai vu ça (faut dire la scène du hack Vita n’est plus seulement morte, elle est redevenue poussière. Il en faut peu pour m’exciter.) ! Donc oui, en fouillant un peu ces dumps sont trouvables sur la Toile, on vous en fera part prochainement. Mais calmez-vous, c’était déjà possible depuis presque deux ans, seulement ça n’intéressait pas grand monde, le problème de l’époque étant toujours identique à celui d’aujourd’hui : aucun moyen de les faire lire par la console : le système de sécurité de Sony, à base de clés chiffrées contenues dans les cartouches de jeu, restant indéchiffrable. Les développeurs ont d’ailleurs été invités récemment par quelques grands noms du côté obscur de la Vita, à se concentrer sur le perçage des secrets de ces fameuses clés. Pas une mince affaire, surtout quand on voit le nombres de gens qui travaillent toujours sur la Vita. 

Le Black Fin aura également su faire la différence en trickant la vérification des clés de jeu par la console, en lui faisant lire en temps réel celle d’une vraie carte achetée légalement, et insérée dans une autre Black Fin, et ce n’importe où dans le monde. Et donc, comme on en parlait juste au dessus, en simplifiant considérablement la méthode de dump de carte de jeu. On passe donc d’une procédure assez longue, compliquée, et pas si fiable que ça, à un simple clic dans un logiciel.  

Bref, pas simple tout ça. Impossible de savoir si le Black Fin trouvera une réelle utilité, et surtout s’il trouvera son public. En tout cas, cela ne risque pas de se produire tant que la tarification restera aussi élevée, et sans une amélioration du réseau de distribution à l’international. En effet, c’est déjà pas simple de trouver un site à l’apparence fiable pour s’en procurer un. Mais ce dernier point est très pardonnable, le produit n’en est qu’à ses premières semaines

Le Black Fin Software 1.1

Quoi de neuf ?
  • Bon déjà, on y échappe pas : 

stability meme

Bah oui, on parle quand même de la première mise à jour software d’un produit sorti y a un mois. 

  • Amélioration du système d’authentification à travers le réseau ;
  • Mise à jour du programme interne du Black Fin améliorant la stabilité en cas de lecture de plusieurs cartes en même temps ;
  • Amélioration de l’interface : ajout d’un système de tri des serveurs permettant de trouver en premier le plus proche géographiquement, et donc le plus rapide, réduisant la latence de lecture. Ceci peu sembler très optionnel, mais une faible latence est nécessaire pour que l’authentification s’effectue correctement. À noter que des serveurs en Europe, en Asie, et en Amérique du Sud viennent d’ouvrir pour améliorer ce point. 

C’est tout pour le changelog, vous pouvez télécharger cette mise à jour ici :

Bouton télécharger

Logiciel du Cobra Black Fin 1.1, par Team Cobra

Vous pouvez également vous procurer le manuel d’utilisation en pdf ici: 

Bouton télécharger

Manuel d’utilisation du Cobra Black Fin 1.1 (document PDF), par Team Cobra


Soit dit en passant, nous n’avons pas pu pour l’instant nous procurer de Black Fin (ni même Wololo d’ailleurs, qui est tout de même la référence anglophone…). Le soucis d’un site qui vit sans publicité, c’est qu’il n’a pas une liberté financière gigantesque. Bien évidemment, dès que l’on aura enfin la possibilité de poser nos mimines sur un de ces joujous, nous vous ferons un topos complet, promis. 

Si vous êtes l’heureux possesseur d’un Black Fin, n’hésitez pas à venir vous la péter dans les commentaires et à nous faire par de vos impressions ! 😛