[Vita] Le “PS1 Loader” de TheFloW : à quand la sortie ?

Nous vous parlions il y a quelques semaines du développement d’un PS1 Loader par un des célèbres hackers de notre Vita adorée : TheFloW. Ce dernier aura su tenir la communauté en haleine en publiant régulièrement sur Twitter au sujet de l’avancement de son travail, qui semble désormais bien avancé. Mais tout d’abord, faisons un petit point. 

PS1 Bubble LiveArea Vita Zoom by Windvern


Qu’est ce qu’un PS1 Loader ? 

Comme l’insinue si subtilement son nom, un PS1 Loader est un procédé permettant de lancer le backup d’un jeu PS1 sur un appareil. Ici, bien évidemment il s’agit de la Playstation Vita. Plusieurs méthodes permettaient déjà de lancer des jeux de la doyenne de Sony sur sa petite cousine lointaine. Nous pensons notamment à Total_Noob, qui non content de nous permettre de jouer à nos jeux PSP sur Vita (et d’y retrouver un XMB de PSP !) grâce au TN-V, nous a également pondu le TN-X !

Le concept était similaire au TN-V : un certain nombre de jeux contenant des failles était exploité et permettait d’accéder à un menu nous laissant le choix de lancer le backup que l’on veut, préalablement transféré sur la bête. La différence entre le TN-V et le TN-X au sujet de la PS1 était que le TN-V nous offrait un rendu sonore d’une qualité plus que discutable. À l’ère de la 3.57, et au jour où bon nombre d’entre vous sont passés en 3.50 ou autre, jouer à des jeux PS1 sur Vita était devenu impossible… Jusqu’aujourd’hui ! 

Merci à @Windvern pour la superbe vignette ! 8-)

Qu’est ce que nous propose TheFloW ?

La méthode de TheFloW exploite en partie les dernières avancées en matières de hack de la Vita (VitaShell, MailTrick…) et nous offre en passant une expérience pour l’utilisateur dans la vie de tous les jours à la limite de la perfection. La bulle de notre jeu est visible sur le LiveArea, il suffit de la toucher pour que le jeu se lance. Que demander de plus, sérieusement ? Pour aller un peu plus dans le détail, le développeur (à l’origine de VitaShell, nous le rappelons) base son travail sur les résultats fournis par Mr.Gas et Major_Tom avec leurs Custom Bubbles Rebirth.

À l’époque, le procédé était considéré comme très laborieux, mais permettait d’avoir le jeu Playstation Portable de son choix sur son LiveArea. Pour faire court, il s’agissait d’installer un jeu PSP (un vrai, téléchargé sur le PSN et tout) sur sa Vita. À partir de là, il fallait dumper son fameux app.db pour lui faire mettre l’icône, le nom, et le jeu (ou homebrew) que l’on voulait à la place du jeu d’origine. Au fil du temps, la procédure est devenue plus abordable, mais c’est encore une méthode sous-exploitée dans le milieu utilisateur. Mieux encore, cet exploit est disponible pour tous les firmwares de 3.00 à 3.52 !

À quand sur nos Vita ?

Eh bien figurez-vous que cela arrive très prochainement ! TheFloW a publié récemment sur sa page Twitter : 

As the method for PSone bubbles I’m going to release has already been patched, there’s nothing to wait for, I’ll publish it very soon

Comprenez en Français:

Comme la méthode PSone Bubles que je vais publier a déjà été patchée, il n’y a rien à attendre. Je vais la publier très prochainement.

Ce qu’il veut dire par là est que cette méthode n’est plus utilisable au dessus de la 3.52. En général, un hackeur découvrant une faille ou une méthode évite de la publier de suite, car Sony ne perd jamais de temps pour la combler et que certaines de ces failles peuvent en amener d’autres, plus conséquentes, à qui sait chercher. Citons par exemple le hack de la PS3, qui a permis l’installation de Custom Firmwares.

Hors moyens exceptionnel, il faut aujourd’hui être obligatoirement en 3.55 pour passer d’un Official Firmware à un CFW, les failles le permettant étant bouchées par Sony.

Attendez-vous donc à voir apparaître un tutoriel dédié pour installer des bulles PS1 sur votre site de hack préféré très prochainement ! ;)



Petit bonus

Un exploit kernel existerait déjà en… 3.57 ! En effet, en réponse à un Tweet d’un de ses followers, à annoncé être en possession d’une de ces failles tant recherchés. 

 

 

Traduction de TheFloW:

oui j’ai trouvé un exploit kernel en 3.57 bien que j’ai décidé de ne publier ma méthode que sous 3.00 à 3.51.

Comme il a été dit plus haut, le révéler au grand public annoncerait sa mort définitive et brutale dans la version suivante du firmware, ce qui ralentirait grandement le travail des pirates à la recherche d’un moyen de hack ultime