[MàJ] [3DS] TUTO – Installer ARM9LoaderHax de A à X

Mise à jour du tutoriel par SSBpro disponible ici ! ;)

Article initialement paru le 6 août 2016 à 18 h 04 min
Mis à jour le 18 août 2016 à 12 h 44 min (raison : ajout du guide de dépannage, mise à jour de certains liens morts)

Bonjour ou bonsoir, et bienvenue dans ce tutoriel français qui vous apprendra à installer ARM9LoaderHax, le hack ultime pour tous les modèles de 3DS. Accessible à tous, aussi bien aux néophytes qu’aux experts, il vous guidera pas à pas dans chacune des nombreuses étapes de cette installation singulière et unique. Je vous conseille de prévoir beaucoup de temps libre devant vous, ou de réaliser une partie par jour, mais d’essayer si possible d’éviter de quitter le tutoriel en plein milieu d’une étape. Vous vous sentez prêt ? Alors, commençons sans plus attendre, car l’après-midi risque d’être longue !

Tuto arm9loaderhax hack total 3DS par Windvern

Crédit vignette : Windvern


Avant de commencer, je tiens à remercier infiniment @SSBpro, sans qui je n’aurais certainement pas eu la foi, la patience ni le temps de rédiger ce long tutoriel de plus de 6300 mots ! <3

Pré-requis

  • Une entrée de faille telle que :
    • BrowserHax (détaillé plus bas, compatible jusqu’aux firmwares 10.7)
    • MenuHax
    • OoT3DHax (explications en français, compatible 11.0)
    • FreakyHax (explications en français, compatible 11.0)
    • BASICSploit (explications en français, compatible 11.0)
    • SmileHax (explications en français, compatible 11.0)
    • StickerHax (explications en anglais, compatible 11.0)
    • SmashBrosHax (explications en anglais, compatible 11.0 mais installation très fastidieuse)
    • NnjHax (compatible jusqu’aux firmwares 10.7)
    • IronHax (patché, compatible avec les firmwares compris entre 9.0 et 10.3)
    • TubeHax (patché, compatible avec les firmwares compris entre 9.0 et 10.1)
    • etc.
  • Une Nintendo 3DS, bien sûr… Si son firmware est :
    • inférieur à 9.0.0 (avec le navigateur) : consultez la section « Que faire si votre 3DS est sous 9.2.0 » (à venir) ;
    • entre 9.0.0 et 9.2.0 (avec un CFW comme Luma3DS) : sautez à la partie II pour créer et installer un RedNAND ;
    • entre 9.0.0 et 9.2.0 (sans CFW mais avec le navigateur) : faites la partie 0 puis commencez la partie II ;
    • entre 9.3.0 et 9.8.0 (avec un navigateur) : ne changez pas la date/temps au début de la partie 0 et ne faites pas non plus l’initialisation de données de thèmes ;
    • entre 9.9.0 et 10.6.0 (avec le navigateur) : suivez la partie 0 du début jusqu’à la fin ;
    • supérieur à 9.0.0 (sans navigateur) : cherchez une faille alternative ;
    • supérieur ou égal à 10.7.0 (avec un navigateur) : suivez la partie 0, mais…
      • Configurez votre DNS primaire en « 107.211.140.065 » pour que le navigateur soit fonctionnel :
      • Si sur cette version du navigateur, vous avez reçu un message pour le mettre à jour, regardez les failles alternatives et laissez tomber le DNS ;
    • supérieur ou égal à 11.0.0 : suivez le guide à venir.
  • Une carte mémoire SD (ou micro SD pour les New 3DS) de 4 Go ou plus (2 Go ne suffiront pas) ;
  • Si possible, un gestionnaire d’archives tel que 7zip car on en ouvrira de toutes sortes (des « .zip » comme des « .rar », en passant par des « .7z »).

Voilà, c’est tout ! 🙂 Oh et pour les utilisateurs déjà familiarisés avec le hack 3DS : si vous avez déjà un RedNAND configuré avec un Custom Firmware, sautez vers la partie III !

Quelques petites précisions également :

  • Lisez ce tutoriel pour savoir comment connecter votre 3DS à votre ordinateur ;
  • Quand nous parlons d’Old 3DS, nous désignons par là les 3DS, les 3DS XL et les 2DS ;
  • Évidemment, par l’utilisation de New 3DS nous englobons New 3DS et New 3DS XL.

Partie 0 : Accès au Homebrew Launcher

Téléchargez cette archive, qui contient tous les homebrews de base ainsi que le programme du Homebrew Launcher. Assurez-vous également d’avoir un connexion internet stable, que nous vous laissons configurer dans les « Paramètres » de votre console.

Extrayez le contenu du dossier « starter » de l’archive « starter.zip » à la racine de la carte SD. Ouvrez le menu de thèmes 3DS, changez votre thème, puis remettez (si vous le souhaitez) le thème précédent. Ceci devrait permettre la création des données de thème (en soi, il n’est même pas nécessaire de changer de thème, c’est juste par précaution).

Changer theme 3DS menu home

Allez dans les paramètres de la console, changez la date en « 1er Janvier, 2000 » et l’heure en « 00:00 ».

Ouvrez la navigateur internet, puis les options le plus vite possible (petit bouton en bas à droite). Videz l’historique, le cache, les cookies et les données du navigateur (cela vous fera quitter le navigateur).

Sur le menu Home de la 3DS, appuyez simultanément sur les gâchettes Nintendo L.gif et Nintendo R.gif, pour activer l’appareil photo numérique extérieur. Touchez l’icône en forme de « QR Code » afin de scanner celui affiché ci-dessus :

QR Code MenuHax

  • Sur certaines consoles, une ligne horizontale va apparaître dans le site, cliquez sur le bord pour que cela fonctionne (zoomez pour être sûr, il faut être précis) ;
  • Si vous obtenez une erreur, regarde la rubrique d’aide.
À noter que vous pouvez également taper à la main l’adresse « https://yls8.mtheall.com/3dsbrowserhax_auto.php » depuis le navigateur de votre 3DS.

BrowserHax navigateur internet 3DS ecran superieur vignette

Votre console devrait démarrer sur le Homebrew Launcher, si non, réessayez !

The Homebrew Launcher 3DS screenshot ecran du haut logo

Si vous avez une 3DS compatible (dont le firmware est inférieur à 10.7), nous vous conseillons d’installer MenuHax. Pour ce faire, ouvrez le homebrew menuhax_manager. Appuyez sur la touche Nintendo A.gif pour installer le hack. Et voilà, plutôt que de reproduire ces étapes fastidieuses, vous n’aurez plus qu’à maintenir la gâchette Nintendo R.gif à chaque redémarrage de votre console pour ouvrir le Homebrew Launcher.

MenuHax loader grand vignette

C’est parfait, vous êtes désormais en mesure de lancer le Homebrew Launcher ! 🙂 N’oubliez pas que si vous ne pouvez pas installer MenuHax, il existe d’autres alternatives que nous vous listerons bientôt dans une grille complète. En attendant, certains sont déjà listés dans les pré-requis ! 😉


Partie I : Downgrade

Bon, vous avez une 3DS dont le firmware est supérieur à 9.2 ? C’est pas grave, heureusement que le downgrade est là ! Comment ça, vous ne savez pas ce que c’est ? 😮

Downgrader est l’action d’installer un firmware inférieur sur sa console. Cela n’est pas supporté par le constructeur (Nintendo en l’occurrence) et peut enlever certaines fonctionnalités de la console qui sont seulement disponibles sur un firmware plus élevé. Nous downgradons souvent lorsque nous avons besoin d’un certain type de homebrew ou de faille. Downgrade est le contraire d’upgrade, qui peut se traduire en français par « mise à jour ».

Vous l’avez compris, nous allons faire en sorte que vous puissiez « descendre » de version, et plus précisément, nous allons vous faire descendre jusqu’à la version 9.2. C’est elle qui nous intéresse car c’est sur celle-ci en particulier que le kernel a bien été exploité (comprenez par là que c’est sur ce firmware que les hackers ont le plus travaillé, et que c’est donc ce firmware qui offre le plus de possibilités en terme de hack).

Vous avez tout saisi ? Si non, ça n’est pas très grave, retenez juste que nous avons besoin d’installer une version (du logiciel système de votre console) inférieure à celle que vous avez pour débloquer des possibilités en terme de hack qui nous permettront d’installer et d’accéder à tout un tas de choses dont nous aurons besoin pour mener à bien notre objectif final : l’ARM9LoaderHax.

Commencez par faire une copie de votre carte SD sur l’ordinateur. Pendant la copie, téléchargez les archives des homebrews suivants :

Téléchargez également le fichier correspondant aux région et version de votre console :

Extrayez à la racine de la carte mémoire les fichiers des trois archives “.zip” fraîchement téléchargées. Insérez la carte SD dans votre 3DS et allumez-la ensuite pour démarrer avec HomeMenuHax (ou tout autre point d’entrée) et tomber sur le Homebrew Launcher.

Exécutez le logiciel PlaiSysUpdater.

PlaiSysUpdater icone homebrew launcher

Appuyez simplement sur la touche Nintendo Y.gif pour downgrader en 9.2.0 (l’opération prend environ 4 ou 5 minutes, parfois plus).

PlaiSysUpdater menu principal screenshot

Si l’application bug et affiche le message « HAX INIT », redémarrez votre console et recommencez.

Redémarrez ensuite la 3DS.

Le homebrew devrait le faire automatiquement et vous préviendra, toutefois il est possible que rien ne se passe (attendez au moins 10 secondes), dans ce cas redémarrez vous-même sans crainte en maintenant le bouton « POWER » plusieurs secondes.

  • Si après le démarrage de la console il ne se passe rien (écran noir), fermez la Nintendo 3DS, retirez la carte SD, puis allumez-la sans. Si cela fonctionne, vous pouvez remettre votre carte mémoire dedans après l’allumage ;
  • Si cela ne fonctionne toujours pas, faites la combinaison de touches suivante : Nintendo L.gif + Nintendo R.gif + Nintendo A.gif + Haut.png. Vous entrerez alors dans le menu de configuration de la Nintendo 3DS. Vous devrez updgrader (mettre à jour) votre 3DS pour régler le problème ;
  • Si cela ne fonctionne toujours pas, le hardmod sera nécessaire (décrit tout en bas, dans le guide de dépannage).

Changez votre thème 3DS, mettez n’importe lequel mais un autre.

Rendez-vous dans le navigateur 3DS, et videz immédiatement le cache et l’historique en vous rendant dans les paramètres (petit bouton en bas à droite).

Rendez-vous ensuite à cette adresse : http://yls8.mtheall.com/3dsbrowserhax_auto.php. À savoir que vous pouvez aussi, plus simplement, scanner ce code QR en appuyant sur Nintendo L.gif + Nintendo R.gif depuis le menu principal de votre 3DS : https://yls8.mtheall.com/3dsbrowserhax.php.

(Ré)installez HomeMenuHax (tuto disponible ici), puis lancez une fois ceci fait le programme EmuNAND9.

EmuNAND9 icone homebrew launcher

Sélectionnez “EmuNAND Manager Options…”, et poursuivez vers “Backup SysNAND to file”. Choisissez un nom à l’aide des flèches directionnelles Haut.png et Bas.png (on l’appellera « sysNAND » dans notre exemple, mais vous êtes libre de choisir), puis lancez le backup avec le bouton Nintendo A.gif. Ça prendra un peu de temps, patience. :p Si vous vous posez des questions quant aux fonctions/différences des EmuNAND et SysNAND, sachez que nous vous y répondrons un peu plus bas, au début de la seconde partie. 😉

EmuNAND9 screenshot ecran haut emunand manager options

Attendez que l’opération soit terminée, puis appuyez ensuite sur la touche [SELECT] depuis le menu principal d’EmuNAND9. Mettez votre carte SD dans l’ordinateur (ou connectez-la à l’ordinateur par n’importe quel autre moyen) puis copiez le backup du sysNAND (qui porte nom que vous avez choisi, ici « sysNAND.bin » pour l’exemple) ainsi que le fichier sysNAND.bin.sha qui se trouvent dans le dossier “EmuNAND9” vers une destination sûre (un dossier sur votre bureau nommé « Oh la la pas toucher » fera l’affaire :P) ! Je ne rigole pas, ces fichiers pourront vous sauver d’un brick si vous en subissez un !

Un brick survient généralement quand un appareil électronique est rendu inopérant, devenant ainsi aussi inutile qu’une brique. Ceci est souvent dû à la corruption d’un des composants vitaux nécessaires au fonctionnement de la 3DS. Vous pouvez éviter de nombreuses causes de brick quand vous installez un Custom Firmware ou quelconque hack touchant au noyau de la console en lisant d’abord soigneusement les instructions de nos tutoriels.

Sauvegarder fichiers sysNAND EmuNAND9

Supprimez ensuite les deux fichiers backup du sysNAND de votre carte SD, pour libérer de l’espace (eh ouais ça fait près de 2 Go quand même). Enfin, ré-insérez votre carte SD dans la 3DS puis appuyez sur [START].

Ouf, la première partie est finie ! En avant pour la seconde, on perd pas de temps !


Partie II : RedNAND

Alors tout d’abord, c’est quoi la NAND d’une 3DS ? Eh bien, on désigne par NAND la mémoire interne de la 3DS, c’est-à-dire tout ce qui contient les données fondamentales au fonctionnement de la console. Effacer la NAND reviendrait donc à transformer sa console en cale-porte (ça fait cher le cale-porte), puisque plus rien ne démarrerait.

C’est pourquoi il existe les SysNAND et EmuNAND (parfois stylés sysNAND et emuNAND), bien pratiques dans l’univers underground de la 3DS. Comme vous l’avez peut-être deviné, la SysNAND correspond à la NAND du système, la vraie, la dure, donc. Si vous l’effacez ou la modifiez sans prudence, vous avez de fortes chances de bricker votre 3DS. C’est pourquoi il existe l’EmuNAND, qui est en quelque chose une émulation de la NAND sur la carte mémoire. Grâce à l’EmuNAND, il est ainsi possible d’effectuer des tas de tests sans prendre le risque de bricker sa console, ou bien de la mettre à jour vers le dernier firmware, étant donné qu’il s’agit d’une « fausse » NAND réinstallable à volonté.

Dans ce tutoriel, on évoquera peut-être également le terme RedNAND. Si EmuNAND est un mot-valise voulant dire Emulated NAND (NAND émulée), RedNAND en est également et correspond à Redirected NAND (NAND redirigée), et non à Red NAND (NAND… rouge…). Bref, retenez simplement que EmuNAND = RedNAND.

Doooonc, maintenant que vous avez tout compris, nous allons pouvoir procéder à l’installation de cette fameuse RedNAND (tenez je vous l’avais bien dit qu’on l’évoquerait ce terme :P) !

II.0) Pré-requis

Téléchargez les fichiers suivants :

S’il y a un dossier nommé « luma » se trouvant à la racine de votre carte SD, supprimez-le définitivement (ainsi que tout son contenu).

Copiez le fichier « Luma3DS.dat », le dossier « 3ds » de Luma3DS ainsi que le dossier « luma » de l’archive Luma3DS vers la racine de la carte SD (et choisissez l’option « fusionner » si on vous alerte qu’un dossier « 3ds » est déjà présent sur votre carte mémoire).

Luma3DS fichiers selection arm9loaderhax

Décompressez l’archive du homebrew TinyFormat pour faire apparaître un dossier « TinyFormat_vX.Y.Z » (à l’heure où j’écris ces lignes : TinyFormat_v1.0.0). Ouvrez ce répertoire, puis celui nommé « 3ds ». Copiez-collez le dossier « TinyFormat » qui s’y trouve (contenant un fichier TinyFormat.3dsx et un autre TinyFormat.smdh) dans le dossier « 3ds » de votre carte SD.

TinyFormat decompression archive fichiers programme copier

Ce n’est pas les deux fichiers mais plutôt le dossier « TinyFormat » qu’il aurait fallu sélectionner

Faîtes un backup à ce moment de votre carte SD sur votre ordinateur à un endroit sûr. Réinsérez ensuite votre carte SD dans la console.

II.1) Création du RedNAND

Ouvrez le Homebrew Launcher avec l’entrée de faille de votre choix (donc soit HomeMenuHax soit BrowserHax). Lancez le programme EmuNAND9 (il faut plusieurs essais pour l’exécuter correctement après un downgrade).

EmuNAND9 icone homebrew launcher

Sélectionnez “Complete RedNAND Setup”. Ignorez la demande du fichier “starter.bin” et appuyez dans l’ordre sur les touches indiquées par l’utilitaire. Ce dernier va vous demander de formater votre carte mémoire, acceptez en appuyant sur Nintendo A.gif. L’installation va durer quelques minutes, vous avez le temps d’aller grignoter…

EmuNAND9 screenshot ecran haut complete emunand setup

C’est bon ? Bien ! Retournez sur le menu principal d’EmuNAND9 à l’aide du bouton Nintendo B.gif puis appuyez sur [SELECT] pour « débloquer » votre carte SD.

Retirez la carte SD de votre console et insérez/connectez-la à votre ordi (oh magie ! Elle a été nommée EMUNAND9SD ! Ça n’est surtout pas une raison pour la renommer, faites attention). Ensuite copiez-collez votre dernier backup tout récent à la racine de celle-ci (afin de récupérer vos données). Réinsérez-la ensuite dans votre 3DS, puis appuyez sur [START] pour redémarrer.

Copie elements backup carte sd 3DS apres setup emunand

Le formatage ayant supprimé les exploits, réinstallez HomeMenuHax (tuto dispo ici) avec BrowserHax (le QR Code à scanner est juste en bas) sur le sysNAND de votre 3DS.

QR Code MenuHaxRappels MenuHax :

  • N’oubliez pas de changer votre thème avant de lancer MenuHax Manager afin de créer les informations de gestion des thèmes ni d’activer le Wi-Fi !
  • Vous pouvez activer la caméra extérieure depuis le menu Home en pressant simultanément les gâchettes Nintendo L.gif et Nintendo R.gif.

II.2) Configuration et accès au RedNAND

Accédez de nouveau au Homebrew Launcher, mais lancez cette fois-ci Luma3DS (là aussi, il faut souvent plusieurs essais pour y arriver après un downgrade).

Luma3DS icone Homebrew Launcher

Activez « Show current NAND in System Settings », puis appuyez sur [START] pour démarrer le RedNAND. Si vous redémarrez sur le menu Home (le menu principal) de votre 3DS, la configuration de votre RedNAND est un succès. Si non, recommencez en éteignant complètement votre console et en relançant Luma3DS.

À chaque fois que vous devrez vous rendre dans votre RedNAND, il vous faudra reproduire cette démarche (uniquement cette étape II.2, pas l’étape II.1 avec l’installation et le formatage).

II.3) Formattage du SysNAND

Retournez sur votre sysNAND (donc éteignez votre 3DS et rallumez-la). Ouvrez le Homebrew Launcher à l’aide d’un point d’entrée de faille, pour lancez TinyFormat.

TinyFormat icone Homebrew Launcher

Formatez en appuyant sur Nintendo Y.gif (ne vous en faites pas, tous les données sont sauvegardées sur le RedNAND, et vous avez des backups en plus sur votre PC).

TinyFormat screenshot

Re-configurez la console complètement sauf le NNID (Nintendo Network Identifiant), et veillez à ce que vous indiquiez la même région que celle sur votre EmuNAND (donc ne faites pas l’erreur de taper à l’aveuglette avec votre stylet pour terminer ça rapidement).

Le formatage ayant supprimé les exploits, réinstallez HomeMenuHax (tuto dispo ici) avec BrowserHax (le QR Code à scanner est juste en bas) sur le sysNAND de votre 3DS.

QR Code MenuHaxRappels MenuHax :

  • N’oubliez pas de changer votre thème avant de lancer MenuHax Manager afin de créer les informations de gestion des thèmes ni d’activer le Wi-Fi !
  • Vous pouvez activer la caméra extérieure depuis le menu Home en pressant simultanément les gâchettes Nintendo L.gif et Nintendo R.gif.

II.4) Mise à jour du RedNAND

Ensuite, allez sur votre RedNAND via Luma3DS, comme la dernière fois. Ouvrez les « Paramètres » de la console : si vous ne voyez pas le mot Emu devant la version de la console (écrite en bas à droite sur l’écran du haut, pour rappel ça devrait être la 9.2), essayez de redémarrer le RedNAND en effectuant à nouveau les manipulations (avec Luma3DS, bref vous avez compris).

Vous êtes actuellement dans les paramètres via le RedNAND : surtout ne quittez pas les paramètres, sinon vous redémarrerez sur votre SysNAND. Or si vous mettez à jour votre SysNAND, il faudra tout recommencer depuis le début (il se peut même que lorsque vous lisez ces lignes, les toutes dernières versions ne puissent plus être downgradées…).

Juste avant de consulter la suite, veuillez vous assurer que dans les configurations Internet, les paramètres DNS sont définis en position automatique !

Updatez (mettez à jour) votre RedNAND vers la dernière version disponible (dans « Paramètres de la console -> Autres paramètres -> Mise à jour”, cette dernière option se trouvant à la cinquième page des autres paramètres).

Si vous vous êtes trompé et avez mis à jour votre SysNAND, vous êtes bon pour recommencer le tuto depuis le début !


Partie III : Downgrade du RedNAND en 2.1

Maintenant, on va s’amuser à downgrader une nouvelle fois ! Sauf que cette fois-ci, ce n’est pas le SysNAND que nous allons dowgrader, mais le RedNAND. Pourquoi en 2.1 ? Car c’est l’unique moyen de récupérer le fichier otp.bin nécessaire à l’installation d’arm9loaderhax. Eh oui, sur les versions ultérieures il est trop bien protégé, malheureusement…

III.0) Avant de commencer

Assurez-vous que la région de votre RedNAND et celle de votre SysNAND sont identiques (pas la version), sinon votre console va bricker pendant cette étape ! Si votre RedNAND est d’une autre région, (re)commencez l’étape II.3 !

Vous devez par ailleurs disposer des ressources suivantes :

  • Un RedNAND fonctionnant sous un CFW (Luma3DS dans ce tutoriel, faites les étapes II.1 et II.2 si vous n’en disposez aucun).

Les homebrews suivants :

Je vous laisse mettre les homebrews au bon endroit tout seul comme un grand. L’objectif est toujours le même : il faut que les dossiers contenant les fichiers « .3dsx » qui se trouvent dans chaque archive soient copiés-collés dans le répertoire « 3ds » de la carte mémoire, de façon à ce que le chemin soit le suivant : « Carte SD -> 3ds -> NomDuLogiciel -> nomdulogiciel.3dsx ».

Quant aux fichiers « .cia », je vous conseille de créer un répertoire nommé « CIA » à la racine de votre carte mémoire dans lequel ils seront tous regroupés. Ça n’est pas obligatoire, vous pouvez très bien les copier-coller n’importe où sur votre carte mémoire, l’essentiel c’est que vous reteniez leur emplacement.

Téléchargez enfin le fichier correspondant à la région de votre console :

Cette étape consistera à downgrader encore une fois, mais il n’y aura aucun danger cette fois-ci, je vous l’avertis tout de suite ! 😉 Eh oui car, même s’il se peut que votre RedNAND bricke : ce n’est pas grave, on pourra restaurer celle-ci très très facilement.

III.1) Sauvegarde des données

III.1.A) Préparation

Connectez ou insérez la carte mémoire de votre 3DS à votre ordinateur. Ouvrez l’archive « FBI.zip » que vous avez téléchargée, puis ouvrez le dossier « 3DS » qui s’y trouve pour copier-coller (ou glisser-déposer) le dossier « FBI » (qui devrait contenir un fichier « FBI.3dsx ») vers le répertoire nommé « 3ds » (ou « 3DS ») à la racine de la carte mémoire de votre console (de sorte à ce que le fichier « FBI.3dsx » se trouve dans « Carte SD -> 3ds -> FBI »).

Déplacement dossier FBI pour 3DS

Faites de même pour les autres homebrews, c’est-à-dire Decrypt9, OTPHelper et FBI.

À partir de maintenant, nous ne détaillerons plus la marche à suivre pour « installer » les homebrews au format « .3dsx » à destination de la 3DS, le principe étant toujours le même.

Copiez-collez également les fichiers « .cia » de JK’s Save Manager, de FBI, du Homebrew Launcher, de PlaiSysUpdater et de TinyFormat à un emplacement que vous retiendrez, par exemple dans un dossier « CIA » à la racine.

Enfin, faites une sauvegarde de votre carte mémoire.

III.1.B) Injection de FBI dans l’application « Informations sur la santé et la sécurité »

Assurez-vous d’avoir Universal Injection Generator dans votre PC (le lien de téléchargement est juste en haut, dans les pré-requis III.0).

Utilisez HomeMenuHax ou autre pour vous rendre dans le Homebrew Launcher (pas dans le RedNAND hein) et ainsi lancer le homebrew Decrypt9.

Decrypt9 icone Homebrew Launcher

Allez dans « EmuNAND Options », « Miscellaneous… » (tout en bas) et ensuite sélectionnez « Health & Safety Dump » (tout en haut). Choisissez un nom au dump (par exemple « hs.app »), puis lancez-le en appuyant sur Nintendo A.gif. Ça sera très rapide, et quand je dis « très rapide », comprenez par là que même Lucky Luke en perdrait sa cigarette (ou son brin d’avoine, au choix) ! 😛

Quand le dump sera fini, retournez au menu principal puis appuyez sur [SELECT], puis insérez/connectez la carte mémoire de votre console dans/à votre ordinateur.

Extrayez l’archive Universal Injection Generator.zip. Un dossier « Universal-Inject-Generator-master » s’est normalement crée sur votre ordinateur, à l’emplacement où vous avez extrait le zip. Copiez le fichier dumpé (qui se nomme dans notre exemple « hs.app ») ainsi que le fichier « .cia » de FBI (vous avez retenu l’emplacement où vous l’aviez mis, j’espère ? 😛 Dans notre cas, il se trouve dans le répertoire « CIA » à la racine de la carte SD), et collez-les dans le dossier « input » d’Universal Injection Generator.

Universal Injection Generator FBI hs application

Faites un double clic sur « go.bat » : le programme se chargera du reste.

Si vous possédez un Linux ou un Mac :

Ouvrez le Terminal, et rendez-vous dans le dossier « Universal-Inject-Generator-master » où se trouve le fichier « go.sh ». Pour cela, utilisez la commande « cd », par exemple :

cd /Users/Wirus/Downloads/Universal-Inject-Generator-master/

À savoir que depuis un Mac/Linux, si la version de votre OS est assez récente, vous pouvez glisser-déposer le dossier « Universal-Inject-Generator-master » dans le Terminal pour obtenir directement le chemin. 😉

Bref, maintenant que vous vous trouvez dans le bon répertoire, il ne vous reste plus qu’à écrire la commande suivante :

sh go.sh

Et voilà, le script devrait s’exécuter ! 😉

Universal Inject Generator executer script  go sh depuis mac

Copiez le nouveau fichier nommé FBI_inject_with_banner.app à la racine de la carte SD de votre 3DS, puis ré-insérez cette dernière dans la console, et enfin retournez dans le menu principal de Decrypt9 en appuyant sur Nintendo B.gif.

Sélectionnez « EmuNAND Options » puis « Miscellaneous », et sélectionnez l’option « Health & Saftely Inject » (et non pas « Dump »). Le programme vous demandera de valider en effectuant une combinaison de touches.

Sélectionnez le fichier nommé FBI_inject_with_banner.app, puis appuyez sur Nintendo A.gif pour lancer l’opération qui devrait ne durer que quelques secondes. Redémarrez une fois que tout sera fini avec le bouton [START].

III.1.C) Installation de JK’s Save Manager et sauvegarde des données

Redémarrez dans votre RedNAND avec votre CFW (soit Luma3DS pour ce tuto). Dans le menu principal de la 3DS, allez tout à gauche vers l’application « Informations sur la santé et la sécurité »… Magie ! L’application est différente, vous pouvez d’ailleurs vous en apercevoir en observant l’icône flottant sur l’écran supérieur ! Il s’agit bien évidemment de FBI, et ce programme va vous permettre dorénavant d’installer des fichiers « .CIA » (d’où son nom de FBI) !

FBI icone ecran superieur menu home 3DS screenshot

Une fois arrivé sur le menu principal de FBI, choisissez la première option (c’est-à-dire « SD »), et rendez-vous à l’emplacement où se trouvaient vos fichiers « .cia » (dans notre exemple, ils se trouvent tout simplement dans le dossier « CIA » à la racine). Installez les homebrews en « .cia », soit JK’s Save Manager, Homebrew Launcher, PlaiSysUpdater et TinyFormat (bouton Nintendo A.gif -> option « Install CIA »).

Installer un fichier CIA via FBI screenshot

Lorsque ce sera terminé, retournez au menu Home via la touche Nintendo Home.gif. Quatre nouvelles applications sont normalement apparues : ouvrez JK’s Save Manager.

JK Save Manager icone menu home 3DS sauvegardes backup

Utilisez ce superbe utilitaire très accessible (bien qu’en anglais) pour faire des backups de vos sauvegardes de jeux/logiciels (des sauvegardes de sauvegardes en fait…). 😉 Oh et petite précision : lorsque vous indiquez le nom de votre backup, c’est en appuyant sur [START] que vous pourrez valider et lancer l’opération.

Si vous ne faites pas de backups de vos sauvegardes/données à l’aide de JK’s Save Manager, vous perdrez toutes vos progressions/préférences pour tous vos jeux/logiciels !

III.1.D) Vers l’ordinateur

Lorsque vous aurez terminé le backup de toutes les sauvegardes, fermez votre 3DS et retirez votre carte SD afin de l’insérer/connecter dans/à votre PC. Faites un backup de celle-ci (les sauvegardes des… sauvegardes effectuées à l’aide de JK’s Save Manager sont rangées dans “JKSV -> saves”).

Lorsque vous aurez terminé ceci, vous pourrez passez à la prochaine étape ! 😉 Mais ne retirez/déconnectez pas toute de suite votre carte mémoire !

III.2) Backups des NAND

Copiez les fichiers arm11.bin et arm9.bin de l’archive d’OTPHelper à la racine de la carte SD. Veillez par ailleurs à ce qu’au moins 1240 Mb soient libres (en général, c’est le dossier « Nintendo 3DS » le plus lourd, étant donné qu’il contient tous vos jeux/démos téléchargés. Si vous le supprimez, il vous faudra réinstaller MenuHax). C’est bon, maintenant, vous pouvez réinsérer la carte dans votre 3DS. 😛

  • Si votre 3DS « bugge »après avoir mis le fichier arm9.bin, supprimez-le pour l’instant.

Important ! Votre RedNAND doit absolument être à jour ! Si ce n’est pas le cas, consultez l’étape II.4 !

Redémarrez votre 3DS sur le SysNAND (sauf si vous y êtes déjà). Attention à ne pas vous tromper ! Dans le doute, vous pouvez toujours redémarrer, ça ne vous coûte rien. 😉

Assurez-vous que le Wi-Fi est activé et la console connectée à une connexion internet stable avec laquelle vous pourrez naviguer tranquillou.

  • Pour vérifier si le Wi-Fi est activé sur New 3DS, touchez le petit bouton en haut à gauche de l’écran inférieur, en forme de maison, et défilez jusqu’en bas :

Wi-Fi active sur 3DS verification

  • Pour configurer votre Wi-Fi, rendez-vous dans « Paramètres -> Paramètres Internet -> Paramètres de connexion ».

Paramètres internet 3DS configuration Wi-Fi

Tout est dans l’ordre ? Bien, lancez le Homebrew Launcher avec votre faille préférée (MenuHax ou BiduleTrucHax, comme vous voulez), puis lancez le homebrew OTPHelper.

OTPHelper icone Homebrew Launcher

Choisissez « NAND Backup & Restore », et faites un backup de l’EmuNAND, en choisissant le nom que vous souhaitez grâce aux touches Haut.png et Bas.png (dans notre exemple : emuNAND.bin).

Faites ensuite un backup du sysNAND (si vous n’avez pas assez de place), et comme pour l’EmuNAND, choisissez le nom voulu pour le backup avec Haut.png et Bas.png (dans notre exemple : sysNAND.bin).

Lorsque l’opération sera terminée, retournez sur le menu principal, puis appuyez sur [SELECT]. Retirez votre carte SD de la 3DS, et copiez sur votre PC les fichiers backup (quatre fichiers, deux « .bin » et deux « .sha ») vers une destination protégée et que vous retiendrez, afin de ne pas les perdre.

Vos backups des deux NAND devraient avoir des tailles comparables à celles ci-dessous (la taille du RedNAND, c’est-à-dire de l’EmuNAND, peut être un poil différente) :

  • 2DS :
    • Toshiba NAND : 988.807.168 bytes = 943 MiB
    • Toshiba NAND : 1.979.711.488 bytes = 1.84 GiB
    • Samsung NAND : 1.000.341.504 bytes = 954 MiB
    • Samsung NAND : 1.300.234.240 bytes = 1.21 GiB
  • Old 3DS :
    • Toshiba NAND : 988.807.168 bytes = 943 MiB
    • Samsung NAND : 1.000.341.504 bytes = 954 MiB
  • New 3DS :
    • Toshiba NAND : 1.979.711.488 bytes = 1.84 GiB
    • Samsung NAND : 1.300.234.240 bytes = 1.21 GiB
    • Inconnu NAND : 1.954.545.664 bytes = 1.82 GiB

Supprimez les backups de votre carte SD, pour libérer de l’espace. Réinsérez ensuite cette dernière dans votre 3DS, appuyez sur [START] : la console va redémarrer. Profitez-en pour utiliser HomeMenuHax et accéder au RedNAND avec Luma3DS.

III.3) Préparatifs finaux du RedNAND

Lancez TinyFormat depuis le menu Home (vous l’avez normalement installé lors de l’étape III.2).

TinyFormat icone Homebrew Launcher

Formatez votre RedNAND (vous avez un backup la SD et de vos sauvegardes sur votre PC, ainsi que du NAND, donc n’ayez crainte pour vos données !).

Refaites la configuration complète de la console, le NNID (Nintendo Network Identification) exclus. Lorsque cela sera terminé, réinstallez TinyFormat avec l’application « Informations sur la santé et la sécurité » (c’est-à-dire FBI), puis formatez une seconde fois obligatoirement !

Re-configurez encore la console de zéro, sauf le NNID cette fois-ci aussi.

Enlevez tous les patchs TWLs que vous avez sur votre console.

Si vous n’avez aucuns souvenir d’avoir fait une quelconque opération avec ces fichiers, ce n’est pas grave : cela prouve tout simplement que vous n’en avez pas !

Si vous voulez être sûr que vous n’en avez aucun, faites cette manipulation :

  • Utilisez 3DNUS pour télécharger le fichier vierge de TWL_FIRM en « .cia », puis installez-le avec FBI, voici les ID à entrer dans le programme pour télécharger les bons fichiers :
    • Pour New 3DS, l’ID TWL_FIRM est : 0004013820000102
    • Pour Old 3DS ou 2DS, l’ID TWL_FIRM est : 0004013800000102

Retournez encore dans l’application « Informations sur la santé et la sécurité » (donc FBI), puis installez le homebrew PlailSysUpdater.

III.4) Downgrade du RedNAND

Redémarrez maintenant vers le SysNAND (ça faisait longtemps). Lancez le Homebrew Launcher via HomeMenuHax, puis le homebrew OTPHelper.

OTPHelper icone Homebrew Launcher

Choisissez l’option « NAND Backup and Restore -> EmuNAND Backup ». Faites un backup de votre RedNAND portant obligatoirement le nom « emunand_formatted.bin » (ne le supprimez surtout pas de la carte SD).

Quand ce sera fini, allez sur le menu principal puis appuyez sur [SELECT], afin d’insérer ou connecter la carte mémoire de votre 3DS à l’ordinateur. Copiez les deux fichiers du backup vers une destination sûre sur votre PC (mais n’oubliez pas qu’il ne faut pas les supprimer de la carte mémoire).

Si vous voyez un dossier nommé “updates” à la racine de votre carte, supprimez-le (afin de le vider complètement de son contenu) puis recréez-en vide.

Ajoutez-y les fichiers de l’archive “2.1.0 (blablabla).zip” dans le dossier “updates” précédemment téléchargé (ce sont tous des « .cia »).

Réinsérez la carte SD dans la 3DS, puis appuyez sur Nintendo B.gif et enfin sur [START] pour redémarrer la console. Utilisez HomeMenuHax en même temps, puis redémarrez vers votre RedNAND avec votre CFW préféré (ici, Luma3DS).

Ouvrez PlailSysUpdater (la version « .cia », donc celle qui se trouve sur le menu Home de votre RedNAND).

Appuyez sur Nintendo X.gif pour downgrader vers le 2.1.0.

Si le downgrade plante, retournez sur le SysNAND, puis dans OTPHelper et enfin rétablissez votre backup de RedNAND formaté (fichiers emunand_formatted.bin et emunand_formatted.bin.sha), puis redémarrez sur le RedNAND puis réessayez. Si vous avez besoin de plus d’aide, n’hésitez pas à consulter notre guide de dépannage.

Le RedNAND sera brické pour les New 3DS (mais pas les Old), par contre, aucun CFW ne supporte le firmware 2.1.0, donc vous devrez impérativement faire cette étape, Old ou New 3DS !

Redémarrez vers votre SysNAND puis ouvrez le Homebrew Launcher. Depuis celui-ci, lancez OTPHelper.

OTPHelper icone Homebrew Launcher

Sélectionnez “One Click Setup”, puis confirmez avec Nintendo A.gif pour enclencher l’opération.

Si pendant ce processus, il y a un erreur, quelque chose qui arrive sans prévenir, ne touchez absolument à rien du tout n’importe quoi, allez voir le guide de dépannage !

Redémarrez lorsque ce sera terminé.

Si vous obtenez un écran noir au démarrage, tentez d’abord de retirer la carte SD et d’attendre. Si la 3DS démarre, vous pouvez la réinsérer en toute tranquilité. En revanche, si cela ne fonctionne toujours pas, allez voir le guide de dépannage juste en-dessous.


Partie IV – Installation d’arm9loaderhax

IV.1) Préparation

Téléchargez les fichiers/homebrews suivants :

Attention les yeux, une série d’instructions (sans capture d’écran pour aérer, en plus) va suivre ! N’hésitez pas à surligner avec votre souris la manipulation que vous êtes en train de faire, afin de ne pas vous perdre. Il ne faut surtout pas en omettre une seule, on vous conseille donc de vous enfermer dans votre chambre et de prévenir toute la maisonnée qu’il ne faut pas vous déranger.

Bon je suis sympa, je me suis rendu compte que c’était indigeste donc je vous ai mis des petits numéros devant chaque opération, du coup vous avez aussi la possibilité de mémoriser le numéro plutôt que de surligner.

1) Insérez/connectez la carte SD de votre 3DS à votre PC. Copiez les fichiers « emergency_SecureInfo_A », « emergency_movable.sed », « emergency_title.db », « emergency_ticket.db » et « firm0firm1.xorpad » de la racine de la carte SD vers une destination sûre sur votre PC.

2) Supprimez ces fichiers de la carte SD après avoir effectué le transfert vers un endroit sûr. Supprimez également le dossier EmuNAND9 situé à la racine de votre carte SD si vous en avez un.

3) Décompresez le contenu de l’archive “data_input_v2.zip” à la racine de votre carte SD (un dossier « a9lh » renfermant 3 fichiers « .bin » a dû apparaître).

4) Copiez-colez les fichiers « payload_stage1.bin » et « payload_stage2.bin » depuis l’archive « arm9loaderhax.zip » dans le dossier « a9lh » sur votre carte SD.

5) Copiez-collez également les « arm9.bin » et « arm11.bin » de l’archive « SafeA9LHInstaller.zip » à la racine de la carte SD.

6) Copiez-collez le fichier « hblauncher_loader.cia » de l’archive « hblauncher_loader.zip » quelque part sur la carte SD (normalement il y est déjà, et pour rappel dans notre exemple on a décidé de mettre tous les fichiers « .cia » dans un répertoire nommé « CIA » à la racine) et faites de même pour StarUpdater.

7) Copiez le fichier « arm9loaderhax.bin » de l’archive Luma3DS ainsi que le dossier “luma” et collez-les à la racine de la carte SD.

8) Copiez-collez le fichier « Hourglass9.bin » de l’archive « Hourglass9.zip » vers le dossier « payloads » se trouvant dans le dossier « luma ».

9) Renommez le fichier déplacé comme ceci : « start_Hourglass9.bin ».

10) S’il n’est pas déjà présent, ajoutez le homebrew EmuNAND9 dans le dossier « 3ds » de la carte SD (petite révision : le fichier « .3dsx » doit suivre un chemin du type « Carte SD -> 3ds -> NomHomebrew »).

11) Copiez-collez le fichier « EmuNAND9.bin » du ­homebrew EmuNAND9 puis ajoutez-le dans le dossier « payloads » du dossier « luma ». Renommez le fichier que vous venez de coller ainsi : « y_EmuNAND9.bin ».

12) Copiez-collez le fichier « Decrypt9WIP.bin » du ­homebrew Decrypt9WIP puis ajoutez le dans le dossier « payloads » du dossier « luma ». Renommez le fichier que vous venez de coller ainsi : « x_Decrypt9WIP.bin ».

13) Copiez le fichier « aeskeydb.bin » à la racine de la carte SD. Copiez également le fichier « DspDump.3dsx » dans le dossier « 3ds » sur votre carte SD.

14) Enfin, copiez les fichiers backup de l’emuNAND (les « .bin » et « .sha » provenant de l’étape III.2) à la racine de votre carte SD.

IV.2) Installation d’arm9loaderhax

Si votre 3DS buggait avec le fichier arm9.bin et que vous l’avez retiré en suivant notre conseil, c’est le moment de le remettre !

Mettez la carte SD dans votre console en 2.1, puis redémarrez-la.

Allez vers ce site Internet depuis votre 3DS : http://dukesrg.github.io/2xrsa.html?arm11.bin (raccourci : http://hackergen.com/a9lh).

Après que le homebrew (OTPHelper) aura démarré depuis le navigateur, sélectionnez l’option « Full Install ».

L’installateur va alors installer arm9loaderhax (ceci se fait très rapidement).

Et là, vous vous dites sûrement : « hourra, arm9loaderhax est installé sur ma 3DS ! Je vais enfin pouvoir me détendre… ». Ou pas : il reste encore quelques étapes, très rapides rassurez-vous. ;)

Ne vous inquiétez pas : il est normal que votre 3DS démarre avec un écran noir, car Luma3DS est incompatible avec le firmware 2.1.0 de la 3DS en 2.1.0.

Insérer/connectez votre carte SD dans/à l’ordinateur, et copiez-collez le fichier « OTP.bin » du dossier « a9lh » de votre carte SD vers un endroit sûr (que vous retiendrez) sur votre ordinateur.

IV.3) Configuration de Luma3DS

Démarrez votre 3DS en maintenant enfoncée la touche [SELECT] pour redémarrer sur le menu de Luma3DS.

Naviguez parmi les options avec Haut.png et Bas.png, et sélectionnez avec le bouton Nintendo A.gif les éléments suivants (tout sauf « Use second EmuNAND » et « UNITINFO » s’il y est) :

  • SysNAND is updated
  • Autoboot SysNAND
  • Force A9LH detection
  • Show current NAND in System Settings
  • Show GBA boot screen in patched AGB_FIRM

Si vous utilisez une New 3DS, vous devez aussi cocher ceci :

  • « New 3DS CPU » vers « CLock+L2(x) » pour que l’expérience de jeu soit meilleure.

Appuyez sur [START] pour sauvegarder et redémarrer. Maintenez pendant le redémarrage le bouton [START].

Encore une fois de plus : c’est normal que votre 3DS affiche un écran noir, car Luma3DS est incompatible avec le firmware 2.1.0 de la 3DS en 2.1.0.

IV.4) Copier les données du RedNAND vers le SysNAND

Si vous avez bien maintenu [START] au démarrage, vous devriez vous trouver devant le homebrew Hourglass9.

Hourglass9 version 1.00 capture ecran menu principal

Allez vers « SysNAND Backup/Restore… ». Sélectionnez ensuite « SysNAND Restore ».

Confirmez et restaurez le backup de l’emuNAND provenant de l’étape III.2.

Votre 3DS est supposée pouvoir démarrer normalement désormais (mais restez dans Hourglass9 pour la prochaine étape).

IV.5) Enlever le RedNAND de la carte SD

Dans le menu principal, appuyez sur [SELECT] pour pouvoir retirer votre carte SD en tout sécurité.

Supprimez les deux backups provenant de l’étape III.2 de votre carte SD pour libérer de l’espace.

Faites un backup de tous les fichiers de votre carte mémoire car ils seront supprimés à la prochaine étape !

Réinsérez votre carte SD dans la 3DS, puis quittez le homebrew.

Pendant le redémarrage de la 3DS, appuyez sur Nintendo Y.gif en même temps pour lancer EmuNAND9.

EmuNAND9 screenshot ecran haut complete emunand setup

Allez vers « SD Format Options », puis « Format SD… ».

Sélectionnez « Format SD (No EmuNAND) ».

Ignorez le message concernant le fichier « starter.bin » et continuez.

Lorsque ce sera fini, revenez sur le menu principal et appuyez sur [SELECT] pour pouvoir éjecter votre carte SD en tout sécurité.

Insérer ou connectez-la dans/à votre ordinateur afin d’y copier à nouveau tout son contenu (que vous aviez normalement sauvegardé dans un coin sur votre ordinateur).

IV.6) Finalisation

Réinsérez votre carte SD dans votre 3DS (dis donc, elle en aura fait des aller-retours cette carte).

Dans « EmuNAND Manager Options », effectuez un backup du sysNAND.

Appuyez sur [SELECT] dans le menu principal puis… vous avez deviné ? Bingo ! Insérez/connectez votre carte dans/à votre PC.

Sur l’ordinateur, renommez votre backup « sysNAND-A9LHAX.bin » (même chose pour le fichier « .sha ») et copiez-le vers une destination sûre sur votre PC (je dis « copiez-le » mais j’aurais dû dire « copiez-les » vu qu’il y a 2 fichiers).

Vos backups des deux NAND devraient avoir des tailles comparables à celles ci-dessous (la taille du RedNAND, c’est-à-dire de l’EmuNAND, peut être un poil différente) :

  • 2DS :
    • Toshiba NAND : 988.807.168 bytes = 943 MiB
    • Toshiba NAND : 1.979.711.488 bytes = 1.84 GiB
    • Samsung NAND : 1.000.341.504 bytes = 954 MiB
    • Samsung NAND : 1.300.234.240 bytes = 1.21 GiB
  • Old 3DS :
    • Toshiba NAND : 988.807.168 bytes = 943 MiB
    • Samsung NAND : 1.000.341.504 bytes = 954 MiB
  • New 3DS :
    • Toshiba NAND : 1.979.711.488 bytes = 1.84 GiB
    • Samsung NAND : 1.300.234.240 bytes = 1.21 GiB
    • Inconnu NAND : 1.954.545.664 bytes = 1.82 GiB

Supprimez les backups de votre carte SD après la copie vers une destination sûre terminée.

Réinsérez la carte SD dans la 3DS puis appuyez sur [START] pour redémarrer la console.

Mettez votre sysNAND à jour via les paramètres de la console (si ce n’est pas fait encore).

Ouvrez l’application « Informations sur la Santé et la Sécurité » dans votre menu Home. Cela ouvrira notre fameux utilitaire FBI.

FBI icone ecran superieur menu home 3DS screenshot

Sélectionnez l’option « SD », et installez Homebrew Launcher ainsi que StarUpdater.

Installer un fichier CIA via FBI screenshot

Retournez sur le menu Home, et lancez le Homebrew Launcher pour générer les payloads. Lancez ensuite DspDump depuis le Homebrew Launcher.

Une fois dessus, appuyez sur [START] et fermez le homebrew.

Redémarrez la console...

Vous avez officiellement fini le tutoriel pour installer ARM9LaoderHax sur la console Nintendo 3DS ! Félicitations ! 😀 Vous pouvez prendre une pause bien méritée ! Si vous avez encore une minute, jetez donc un petit d’oeil aux fonctionnalités/possibilités offertes par ARM9LoaderHax, on vous a écrit ça juste en bas. 😉

ENFIN gif d'Antoine Daniel What The Cut

Facultatif :

  • vous pouvez désormais renseigner votre Nintendo Network ID si vous le souhaitez ;
  • vous pouvez également supprimer tous les fichiers/dossiers qui ne vous seront certainement plus jamais utiles, et garder uniquement ceux-là (en sachant que le dossier « Nintendo 3DS », si vous en avez un, contient tous vos jeux téléchargés, et le dossier « DCIM » vos photos personnelles) :

fichiers fin tuto arm9loaderhax


IV.7) Les avantages d’arm9loaderhax

Vous pouvez désormais profiter des fonctionnalités suivantes :

  • Appuyer sur des touches au démarrage pour lancer un homebrew (utile en cas de brick) ;
  • Appuyer sur [SELECT] au démarrage pour se rendre dans le menu de Luma3DS.

On vous rassure, ça n’est pas tout ! 😛 Voici également les autres fonctionnalités cool dont vous pouvez jouir grâce à arm9loaderhax :

  • Installer des « .cia » avec l’application FBI (remplaçant les inutiles « Informations sur la santé et la sécurité »), sachant que l’extension « .cia » est celle utilisée par les jeux officiels. Si vous êtes un vilain petit pirate, on vous laisse chercher vous-même des sites où en télécharger, c’est relativement simple grâce à Google (ou à Qwant, pour pas fâcher certains lecteurs) ;
  • Jouer à des jeux Game Boy Advance en « .cia » (là aussi, on vous laisse chercher tout seul comme un grand) ;
  • Installer des custom apps DSiWare (vous connaissez le refrain) ;
  • Installer des thèmes customisés (on vous fera un tutoriel pour ça) ;
  • Démarrer des homebrews en « .3dsx » avec le Homebrew Launcher accessible tout le temps depuis le menu Home ;
  • Tricher avec NTR ou 3DS Multi Hex ;
  • Démarrer des jeux provenant d’autres région (comme le Japon), qu’ils soient au format cartouche ou dématérialisé grâce à des patchs Region Free ;
  • Utiliser des émulateur SNES, NES, GB, GBC, GBA (utilisez plutôt les « .cia » GBA, il n’y aura aucun ralentissement), NDS (New 3DS seulement), PSX/PS1, etc. ;
  • Utiliser internet avec vos jeux téléchargés et aller sur l’e-Shop sans être repéré par Nintendo ;
  • Et plus encore !

Avant de terminer, voici quelques explications et conseils pratiques signés SSBpro, que je remercie encore pour toute l’aide qu’il a fournie dans la réalisation de ce tutoriel :

  • L’application Star Updater permet de mettre à jour Luma3DS, et de mette à jour le updater lui-même. Faites-y un tour de temps en temps. Attention : il est primordial d’y aller avant de mettre à jour sa console à la dernière version ;
  • Le homebrew DspDump permet de renforcer la compatibilité avec certains homebrews utilisant des sons. Je m’explique : certains homebrews utilisent un système de son nommé « DSP », et la console doit du coup dumper le fichier sur la carte SD pour lire les sons « DSP » ;
  • En cas de brick, mettez le dernier backup de votre sysNAND (n’oubliez pas qu’il y a deux fichiers : un en « .bin » et l’autre en « .sha ») à la racine de la carte SD, et restorez-le avec Hourglass9 en appuyant sur la touche [START] au démarrage;
  • Faites aussi de temps en temps des backups de votre carte SD et de votre 3DS avec Hourglass9 quand vous avez du temps à tuer. Vous nous remercierez lorsque vous rencontrerez un brick de votre console et que votre dernier backup effectué ne remontera pas à des décennies.

Partie V – Guide de dépannage pour les erreurs/bricks

Cette partie n’est pas encore terminée, elle arrive bientôt ! :3 En attendant, si vous rencontrez des difficultés vous pouvez toujours vous servir des commentaires ! ;)

V.1) Reconnaître les types de 3DS

Si vous vous n’y connaissez rien, voici comment reconnaître les différents modèles de 3DS :

V.1.A) Old 3DS
À gauche : Old 3DS / À droite : Old 3DS XL

À gauche : Old 3DS / À droite : Old 3DS XL

V.1.B) New 3DS
Comparaison New 3DS et New 3DS XL

À gauche : New 3DS XL / À droite : New 3DS

V.1.C) 2DS
Un modèle de 2DS (beurk :P)

Un modèle de 2DS (beurk :P)

V.2) BrowserHax bug toujours

Ouvrez le navigateur Internet de la 3DS. Allez rapidement dans les options afin de supprimer les cookies, l’historique ainsi que les données du navigateur.

Réessayez de lancer l’exploit.

Recommencez ceci si cela ne fonctionne toujours pas…

V.3) Le système démarre sur SafeA9LHInstaller

Cela signifie que vous avez copié le mauvais « arm9loaderhax.bin », celui de SafeA9LHInstaller. Il suffit de copier le bon, qui est situé dans l’archive de Luma3DS, et de le coller à la racine de la carte SD. Ensuite, il n’y a plus qu’à appuyer sur [SELECT] au démarrage et… enjoy.

V.4) SafeA9LHInstaller montre un écran glitché

Ce n’est absolument pas grave, ça arriveoccasionnellement et il n’y a aucune explication… Appuyez simplement sur [SELECT] et la console redémarrera.

V.5) Écran noir au redémarrage d’un RedNAND

  1. Supprimez le fichier « /luma/config.bin » de votre carte SD, puis changez vos options dès que votre 3DS démarrera (appuyez sur [SELECT] au démarrage si le menu ne démarre pas tout seul).
  2. Restaurez-le avec un backup en utilisant OTPHelper.

V.6) OTPHelper est incapable de vérifier votre NAND

Allez vers la section où votre erreur est citée.

V.6.A) « FIRM0 hash mismatch! »

Ne touchez à rien, redémarrer la console = brick !

Téléchargez le fichier du 2.1.0 : firm.bin (mirroir). Appuyez sur Nintendo B.gif pour retourner au menu principal du homebrew.

Appuyez sur [SELECT], ne vous trompez pas en appuyant sur [START] par mégarde !

Sans fermer votre console, retirez la carte SD de la 3DS. Copiez le fichier “firm.bin” (que vous venez de télécharger) à la racine de votre carte SD. Réinsérez ensuite cette dernière puis appuyez sur Nintendo B.gif pour retourner sur le menu principal.

Sélectionnez “FIRM Dump & Inject… », puis « EmuNAND FIRM0 Inject » et enfin votre fichier “firm.bin”. Sélectionnez « EmuNAND FIRM1 Inject » et encore une fois “firm.bin”.

Appuyez sur Nintendo B.gif pour vous rendre sur le menu principal. Enfin, choisissez l’option “One Click Setup”.

V.6.B) « Validation Stage 1: FAILED » et « Validation Stage 2: FAILED »

Vous devez faire une restauration des backups « sysNAND_original.bin » (étape III.2 : Backup des NANDs) et « emunand_formatted.bin » (étape III.4 : Downgrade du RedNAND) puis recommencer le tuto depuis l’étape III.4 (sans oublier d’installer PlaiSysUpdater via FBI sur votre RedNAND, qui remplace pour rappel l’application « Informations sur la santé et la sécurité »).

V.6.C) « Validation Stage 1: SUCCESS » et « Validation Stage 2: FAILED »

Cela se produira si vous avez un NAND fragmenté (ce qui peut être causé par diverses choses, telles que les injection FBI de rxTools (pas très bonnes) ou d’un firmware Gateway tout simplement). OTPHelper ne peut regarder les fichiers d’un NAND fragmenté, mais si vous avez les messages « Validation Stage 1: SUCCESS » puis « Validation Stage 2: FAILED » qui s’affichent, le doute n’est pas permis : votre NAND est fragmenté.

Vous pouvez soit flasher votre SysNAND (risques), soit essayer de dé-fragmenter votre NAND fragmentée en utilisant Decrypt9 pour dumper votre partition CTRNAND, puis en le montant sur votre ordinateur en utilisant quelque chose comme OSFMount et en le dé-fragmentant finalement par le biais de Defraggler.

V.7) OTPHelper/Decrypt9/Hourglass9 ne veulent pas restaurer OU ne peuvent pas trouver le backup de mon NAND

De multiples solution s’offrent à vous :

  1. Soyez sûr que vous n’avez aucun dossier à la racine de votre carte SD nommé « Decrypt9 ».
  2. Essayez de re-télécharger et recopier les fichiers d’OTPHelper.
  3. Essayez de regarder les fichiers système de la carte SD avec la commande “fsck.vfat <sd partition path> » (sur *nix) ou « CHKDSK <sd drive letter> /F » (sur Windows)”.
  4. Essayez de faire un backup de vos données sur la carte SD, formatez celle-ci puis recopiez-les dessus.
  5. Essayez avec une autre carte SD.

V.8) Écran noir au démarrage du SysNAND après un downgrade

Essayez de redémarrer votre 3DS sans carte SD, puis réinsérez-la ensuite quand elle se sera allumée. Éteignez votre 3DS avec le bouton [Nintendo_Power] de celle-ci.

Retirez la carte SD, puis redémarrez votre 3DS.

Quand le menu Home apparaîtra, insérez la carte SD dans la 3DS. Essayez de redémarrer vers le Recovery Mode de votre 3DS, en pressant simultanément les touches suivantes au moment du redémarrage : [A] + [Nintendo_L] + [Nintendo_R] + [Haut].

Cela ne fonctionnera probablement pas avec une Old 3DS downgradée en 2.1.0, mais essayez tout de même. En revanche si vous essayez sur New 3DS, cela aura pour simple effet de la bricker si elle est en 2.1.0 !

Si vous réussissez à entrer en Safe Mode, mettez à jour votre 3DS si vous avez un point d’entrée (un *hax) sur la dernière version du firmware et s’il est possible de downgrader depuis celle-ci aussi.

Si vous n’y arrivez pas, votre 3DS est brickée, : un hardmod s’impose.

V.9) Écran noir à la suite de l’installation de arm9loaderhax sur le SysNAND

  • Assurez-vous que les payloads sont fonctionnels.
  • Vérifiez l’existence de arm9loaderhax.bin dans la racine de votre carte SD.
  • Essayez de réinitialiser les configurations de Luma3DS.
    • Supprimez le fichier « /luma/config.bin » de votre carte SD.
    • Définissez vos options au démarrage.
  • Testez le démarrage de Hourglass9.
    • Sur Luma3DS, appuyez sur [START] au démarrage de la console.
  • Essayez ce payload de test (mirroir).
    • Renommez-le « arm9loaderhax.bin », s’il existe déjà, trouvez quelque chose d’autre.
    • Copier ce fichier à la racine de votre carte SD.
    • Insérez-la dans votre 3DS et allumez-la.
    • Appuyez sur A. Votre 3DS devrait s’éteindre : cela signifie que arm9loaderhax fonctionne, et que quelque chose dans vos fichiers ne fonctionnent pas. Quoiqu’il en soit, rassurez-vous : votre 3DS n’est pas brickée.

Aucune des solutions que nous vous avons proposées ne fonctionen ? Alors votre 3DS est brickée, un hardmod s’impose.

V.10) Écran bleu au démarrage de votre 3DS

Vous devez savoir que votre 3DS est brickée (mauvaise manipulation, bidouillage des fichiers du système…), vous devez donc effectuer un hardmod (donc avoir un backup de la NAND), ou remplacer la console/carte mère. C’est un problème sur le BootRom, il a été affecté.

V.11) Le hardmod

À venir…