[Switch] TUTO – Comment activer le mode RCM (Recovery)

L’accès au mode RCM (Reliability-Centered Maintenance) ou au mode Recovery a l’air relativement simple en apparence : il suffit de presser simultanément les touches « Volume + » et « Home » au démarrage de la console. Problème : les manettes (Joy-Con ou autres Pro Controller) ne sont détectées qu’après le démarrage de la console. Comment dans ce cas simuler l’appui de la touche « Home » ? Découvrez-le en suivant le tutoriel !


Préambule

En fait, la solution trouvée par les développeurs est de provoquer une sorte de court-circuit en connectant des broches entre elles. Plus précisément, celles qui permettent de lier le Joy-Con droit à la console. Selon la Team Fail0verflow, les deux broches peuvent être la 1 et la 10 ou la 7 et la 10, mais elle déconseille de connecter les broches 9 et 10 entre elles, malgré le fait que cela semble fonctionner chez certains (méthode Joy-Con sans soudure).

De nombreuses méthodes ont vu le jour afin de satisfaire à cette solution. Certaines nécessitent d’imprimer une petite pièce en 3D, d’autres d’effectuer des soudures et/ou de démonter un appareil, mais quelques-unes sont plus accessibles et ne requièrent que du matériel basique. Chaque méthode présentée débute par un petit bilan, un descriptif et la liste des pré-requis. À vous de trouver votre bonheur ! 🙂

 

Tutoriels

Ce tutoriel sera mis à jour au fur et à mesure que de nouvelles méthodes apparaîtront. N’hésitez pas à proposer la vôtre en commentaire !

Cliquez sur la méthode de votre choix parmi la liste suivante :

Méthode du jig SwitchX PRO

Impression 3D : oui
Soudure : non
Démontage : oui (câble microUSB)

Cette méthode consiste à imprimer en 3D et utiliser le jig de la Team Fail0verflow, surnommé SwitchX PRO, y insérer le bout d’un câble microUSB et retirer 3 broches sur les 5 dans le but de lier les broches 10 et 7 de la Switch.

Photo du jig SwitchX PRO, par Team Fail0verflow

Pré-requis
  • Une imprimante 3D ;
  • Un câble microUSB à sacrifier ;
  • Un cutter ou autre outil fin et coupant ;
  • Des ciseaux ;
  • Une pince (si possible pas trop grosse) ;
  • Des tournevis plats (facultatifs mais peuvent vous être utiles).
Explications

Commencez par télécharger le modèle 3D du jig ci-dessous et à l’imprimer avec une grande précision (0,1 mm).

Télécharger le RCM jig SwitchX PRO, par Team Fail0verflow

RCM jig SwitchX PRO, par Team Fail0verflow

Prenez votre câble USB et commencez par retirer le plastique qui recouvre l’embout. Pour ce faire, munissez-vous de votre cutter (ou autre outil fin et coupant) et coupez en suivant la ligne qui passe par le milieu. Commencez par un côté, puis réalisez l’autre ensuite.

Attention à ne surtout pas vous blesser ! Orientez la lame ou le côté tranchant de votre outil vers l’extérieur, et non vers vous ! Adoptez également une bonne position de sorte à ne pas mettre vos doigts près du côté coupant de votre outil.

Après avoir coupé des deux côtés de votre câble microUSB, commencez par retirer le plastique en immisçant un tournevis plat, puis en faisant le reste avec la force de vos mains. 😉 Retirez jusqu’à voir les câbles colorés qui relient l’embout au reste du câble.

Maintenant que le plastique est suffisamment retiré, prenez vos ciseaux ou autre outil afin de couper les câbles de couleur qui relient l’embout au reste du câble. Vous devriez vous retrouver avec cette petite pièce.

Extrayez les broches de la protection qui les entoure en ôtant cette dernière. Il vous faudra certainement tirer vers l’extérieur les deux languettes (à l’aide de tournevis plats par exemple) qui se trouvent de part et d’autre de cette protection.

Voici ce que vous devriez retrouver.

Maintenant, il va falloir être délicat… En effet, il va falloir retirer toutes les broches sauf la 1 et la 4, autrement dit en retirer 3 sur les 5 présentes !

Prenez votre temps, gardez votre sang-froid, et n’hésitez pas à utiliser une loupe ou tout autre matériel pouvant vous aider à avoir de précision.

Personnellement, je me suis chargé de la broche 5 avec une petite pince.

Quant aux broches 2 et 3, je les ai continuellement poussées vers le bas puis le haut à l’aide d’un tournevis plat jusqu’à ce qu’elles se détachent d’elles-mêmes.

Bien, vous devriez maintenant avoir un embout presque prêt à être inséré dans le jig ! Presque, car il reste à supprimer le gros bout de plastique qui dépasse à l’arrière. Il faut en effet que la pièce puisse s’insérer dans le petit espace réservé à cet effet sur le jig.

C’est bon, il ne vous reste plus qu’à fixer votre petite pièce dans son compartiment sur le jig à l’aide d’une colle forte, puis de faire glisser ce dernier dans votre Switch à la place du Joy-Con droit !

Méthode SwitchX

Impression 3D : non
Soudure : non
Démontage : non

À venir.

Méthode du trombone

Impression 3D : non
Soudure : non
Démontage : non

Cette méthode est sûrement la plus simple de toutes, bien qu’elle a un taux de réussite moyennement élevé, voire peu élevé. Elle a le mérite de ne nécessiter qu’un simple trombone métallique, ce qui est normalement à la portée de tout le monde.

Pré-requis
  • Un trombone ;
  • Une pince (conseillé) pour tordre le trombone ;
  • Une pince coupante (conseillé) pour couper les parties inutiles de votre trombone.
Explications

Pour commencer, vérifiez que votre trombone est en métal. Si vous vous apercevez que du plastique ou autre matériau l’entoure, retirez-le (vos ongles devraient faire l’affaire).

À l’aide de votre pince (ou de vos doigts très musclés), tordez votre trombone de façon à obtenir deux lignes parallèles écartées d’environ 6 mm. Vous pouvez également couper (avec une pince coupante hein, ça risque d’être difficile avec de simples ciseaux) les parties que vous jugez inutiles ou encombrantes.

Il n’existe malheureusement pas de technique miracle, il va vous falloir tordre votre trombone jusqu’à arriver à un résultat qui vous paraisse satisfaisant, puis l’insérer dans la fente droite de votre Switch (celle qui est censée accueillir le Joy-Con droit) et vérifier que la broche 1 soit connectée à la broche 10.

Méthode des tournevis

Impression 3D : non
Soudure : non
Démontage : non

Voici une autre méthode très facile d’accès puisqu’il suffit de deux tournevis (en métal pour que l’électricité passe).

Pré-requis
  • Deux tournevis en métal.
Explications

Je n’ai pas encore testé cette méthode personnellement, mais elle devrait être relativement simple à mettre en œuvre, pourvu que vous ayez un peu le sens de l’équilibre. En effet, il vous faudra stratégiquement placer vos deux tournevis sur la fente droite de votre Switch (celle censée accueillir le Joy-Con droit) de sorte à ce que le bout du premier soit tout à droite, et celui du second tout à gauche, le tout en faisant en sorte que les tournevis se touchent entre eux pour faire communiquer le courant.

Le plus dur consiste à pouvoir laisser les tournevis dans cette position sans que tout ne dégringole !

Crédit photo : Baoulettes sur GBAtemp

Méthode de la soudure

Impression 3D : non
Soudure : oui
Démontage : oui (Switch)

À venir.

Crédit photo : GotKrypto67 sur GBAtemp.net

Méthode du Joy-Con (avec soudure)

Impression 3D : non
Soudure : oui
Démontage : oui (Joy-Con)

À venir.

Crédit photo : jjbredesen sur GBAtemp.net

Méthode du Joy-Con (sans soudure)

Impression 3D : non
Soudure : non
Démontage : oui (Joy-Con)

À venir.

Éteignez complètement votre console, puis redémarrez-la en maintenant la touche « Volume + ». Si l’écran reste noir après 5 secondes, c’est que vous avez réussi ! Sinon, c’est-à-dire si le logo Nintendo s’affiche, c’est que vous vous êtes planté quelque part…

Rassurez-vous, il est courant de ne pas y arriver dès le premier coup, surtout si vous utilisez les méthodes les plus rudimentaires, comme par exemple celle du trombone ou celle des tournevis.

Bref, pas de panique : vérifiez bien que la broche 10 soit connectée à la broche 1 ou 7, déplacez-vous de quelques millimètres, et réessayez inlassablement. Si vous n’y arrivez vraiment pas, tentez peut-être avec une autre technique ? ^^

Si vous y êtes arrivé : félicitations ! Votre Switch est prête à charger des payloads ! (le tuto arrive :P)


Et c’est ainsi que se clôt se tutoriel. Comme toujours, nous sommes là pour vous répondre dans la mesure du possible, alors n’hésitez pas à nous laisser un petit commentaire si vous avez une question ou un problème, ou simplement si vous souhaitez nous remercier. <3

Bon hack !