[iOS] DOSSIER – La mort du jailbreak iOS?

Vous le savez, sur Custom Protocol nous avons des domaines de prédilection, comme la PlayStation Vita (naïfs toujours pleins d’espoirs que nous sommes). Mais nous sommes avant tout passionnés de hack, et nous nous tenons donc au courant de tout ce qui touche à l’hack-tualité, tous supports confondus.

Ce qui nous intéressera dans cet article, ce seront les appareils pommés. Comprenez à travers ce jeu de mot un peu nul les iDevices, tels iPhone, iPad, iPod, etc.. Et plus précisément le hack du système d’exploitation communs à ces appareils : iOS

source: ragzon.com

Source : ragzon.com


Petit historique

Avant tout, pour les néophytes qui nous lisent, qu’est ce qu’iOS :

En 2007, Steve Jobs (R.I.P) présentait l’iPhone. Un téléphone annoncé à l’époque comme révolutionnaire, tant par son style du futur que par son originalité. L’appareil ne possédait en effet qu’un seul bouton principal, deux boutons de volumes, un switch enclenchant le mode vibreur pour faire joli, et un bouton power ! Une bonne partie de l’utilisation du téléphone se faisait par l’écran, qui était tactile. Bon oui, aujourd’hui votre téléphone, votre PC, votre cafetière ou votre machine à laver sont tactiles, ça ne choque plus grand monde. Mais il faut replacer ça dans le contexte de l’époque, le téléphone que bon nombre d’ados de l’époque pouvaient avoir, ressemblaient plus à ça : 

Nokia-1208

Le Nokia 1208, sorti la même année que l’iPhone

Autant dire que quand Steve s’est pointé avec son bébé, Nokia (un des principaux leader du marché) n’a pas dû se sentir très à l’aise

Steve-Jobs-iPhone-patented-2007-keynote-580x326

Steve Jobs lors de la présentation du premier iPhone

Mais qui dit bon téléphone, dit très bon OS. Et de ce côté-là, Apple avait plutôt réussi son pari ! Des petites cases sobres qu’il vous suffisait de toucher pour ouvrir les différentes applications de l’appareil : ergonomique, efficace, plutôt classe, bref une grosse réussite. À tel point que c’est toujours globalement la même chose que nous retrouvons aujourd’hui. 

En même temps, il s’agissait quand même d’une adaptation du célèbre Mac OS X en version mobile ! Ça vent pas du rêve ça ? Pour faire la comparaison, c’est comme Windows 10 et Windows Phone aujourd’hui, mais en bien !

ios_timeline

L’interface iOS à travers le temps…
Source : pixelvulture.com

Mais évidemment, cette adaptation aura également amené les défauts de l’OS X avec elle. Car oui, comme absolument tous les appareils Apple qui existent, iOS est fermé au possible. Évidemment, dès la sortie d’iOS 2.0, l’App Store fit sa première apparition ! C’est pas génial ça, l’App Store ? N’importe qui de calé en programmation peut venir ajouter son petit logiciel permettant de tirer pleinement parti du téléphone ! Oui… mais non (désolé :3).

Car évidemment, Apple ne laissera jamais personne sortir son programme comme il le souhaite. Une application, avant d’être publiée sur l’App Store, doit répondre à un cahier des charges stricts. Très, très strict. Bien sûr je ne vais pas m’amuser à vous le décrire ici, vous avez déjà une idée de ce que ça peut être. Alors oui, pour une utilisation conventionnelle, c’est cool ! Vous avez votre Candy Crush, l’application Facebook, même des adaptations de très bons jeux, comme l’excellentissime remake HD de Grand Theft Auto: San Andreas !

Le côté hack de la Force

Sauf qu’évidement, si vous êtes sur ce site aujourd’hui, c’est qu’il y a de fortes chances que ce genre d’utilisation conventionnelle ne vous suffise pas. Et vous êtes loin d’être les seuls, c’est pourquoi dès la commercialisation de l’appareil, un certain nombre de hackers underground se sont mis à chercher des solutions pour permettre de libérer totalement le téléphone. L’idée était parfaitement logique, l’iPhone avec un potentiel assez énorme en terme de spécifié technique, ça serait du gâchis de le laisser tel quel. C’est comme ces gens qui achètent des voitures montant à 250 km/h pour rouler à 130 sur l’autoroute, je n’ai jamais compris la logique…

Mais, Apple oblige, l’appareil et son système fût quand même travaillé côté sécurité. C’est pourquoi il fallut quand même attendre… Une semaine pour que les premiers exploits pointent le bout de leurs nez. Ewi. Que peut faire une une multinationale surpuissante comme Apple contre quelques hackers passionnés (on devrait en tirer des leçons pour la Vita tiens). La vérité, c’est que Steve Jobs était tellement pressé de sortir son appareil, qu’il fut totalement fini à l’arrache. Petite anecdote au passage, iOS 1.0 était tellement bugué qu’il fût à peine utilisable. Ainsi, lors de la présentation sur scène de l’iPhone, Steve Jobs en avait utilisé un eu guise de démonstration. Personne de chez Apple n’en revenait qu’il tienne jusqu’au bout sans planter.

Bref, c’est donc le hacker norvégien Jon Lech Johasen qui fût le tout premier à contourner les sécurités de l’appareil, en réussissant à activer son téléphone sans carte SIM. Chose théoriquement impossible dans les limites d’utilisation conventionnelle de l’appareil. Puis ce fût le festival : Geohot, à qui l’on doit également le premier jailbreak total de la PlayStation 3, réussit grâce à divers modchips (modifications hardware, c’est-à-dire matérielles) à téléphoner via un abonnement T-Mobile, tandis que l’appareil n’était supposé pouvoir fonctionner que via un abonnement AT&T (contrat d’exclusivité, quand tu nous tiens. Nous par exemple il fallait, jusqu’en 2009, être chez Orange pour avoir un iPhone). La même personne, peu de temps après, donna naissance au premier jailbreak en réussissant à éditer des fichiers système, pouvant par exemple changer le fond d’écran ou ajouter des sonneries (oui, c’était impossible avant, un comble !). On y est : le jailbreak était né

Travail via modchip sur iPhone

Travail via modchip sur un iPhone

Plus rien ne les arrêta par la suite, quelques mois plus tard Nullriverhacker lui aussi, releasa le programme Installer : le premier soft pour iPhone permettant d’installer des applications non « d’origine » donc non autorisées sur la bête. Il fût très vite remplacé et plongé dans l’oubli par le désormais irremplaçable Cydia, développé par le célèbre Saurik

L'icône de Cydia

L’icône de Cydia

Le Jailbreak iOS jusqu’à aujourd’hui

Au fil du temps, le jailbreak s’est très sauvagement démocratisé. À une époque (iOS 3.0), il suffisait de se rendre sur un site internet (jailbreakme.qoids.us <3) pour pouvoir déplomber son téléphone, et à nous les applications gratuites ! Comment ne pas céder ? Mais évidemment, tout ceci ne pouvait plaire à la corporation, qui se lança dans une petite guéguerre contre les vilains hackers qui souillaient leur poule au œufs d’or. C’est ainsi qu’au fil des mises à jours, des failles se bouchaient, tandis que d’autre s’ouvraient. Et l’on s’engagea dans un interminable ping-pong redondant : Apple sortait une mise à jour, les hackers sortaient un nouveau soft pour jailbreaker les iDevices, puis Apple ressortait une nouvelle màj quasi-immédiatement pour améliorer la stabilité de l’appareil (lolilol) tout en corrigeant au passage toutes les failles exploités… Mine de rien, ça aura duré presque un peu moins de 10 ans ! Pendant ce temps, les utilisateurs avaient leurs petites habitudes : émuler la PlayStation première du nom, transformer son téléphone en routeur internet, etc. Comme le disait la pub à l’époque, il y avait bel et bien une application pour tout ! Oui, mais sur Cydia.

Final Fantasy X sur iPhone

L’excellent et mythique Final Fantasy VII sur iPhone

Mais au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, je parle ici au passé. Car au fil des mises à jour correctives, les choses ont bien évolué…

iOS 10 : la fin du jailbreak… ?

Depuis quelques temps, tout le monde semble s’être désintéressé du hack iPhone. On pouvait déjà le ressentir depuis un petit moment. Une des mises à jour majeures de l’iPhone fut iOS 8. Cette version marqua la fin du jailbreak tel qu’on le connaissait. Outre le fait d’avoir apporté un certain nombre de nouveautés, tel des Widgets, un clavier prédictif, ou iCloud Drive, cette bougresse amena avec elle un lot considérable de bouchages de failles et de renforcement de sécurité. À tel point qu’il fallut attendre l’arrivée de certaines teams chinoises sorties de nulle part pour qu’on entende enfin parler de jailbreak sous iOS 8. Ceci marqua le début de la fin.

Mais cette fin n’était pas due qu’à un renforcement de sécurité. Le développement des fonctionnalités d’iOS ont fait perdre un intérêt considérable au jailbreak. Il aura suffit de cela pour décourager la plupart des hackers qui travaillaient dessus jusqu’ici. À ce jour, iOS 9 permet de changer de fond d’écran, d’ajouter des sonneries, d’ajouter des widgets… Nous vous parlions tout à l’heure d’un tweak pour iDevices jailbreakés permettant de transformer son téléphone en routeur : même ça, se fut implanté à iOS. Oui, car Apple ne l’admettra jamais, mais sa plus grosse source d’inspiration en matière d’ajout de fonctionnalités restera le travail des développeurs pour Cydia.

ios 9

Publiciation pour iOS 9

Bref, le jailbreak n’a quasiment plus aucun intérêt majeur. Les gens rechignent moins à acheter des applications. Ils n’ont plus tellement le choix de toute façon, le meilleur App Store alternatif nommé Installous permettant d’installer des applications gratuitement a fermé ses portes il y a des années déjà. Il y a bien évidement des substituts chinois totalement bugués, mais rien de comparable ni de vraiment fiable. Et de toute façon, avec l’arrivée des achats in-app et des publicités dans les applications (deux des plus gros cancers de notre temps), quasiment plus aucune app n’est aujourd’hui payante

Comme un triste point d’orgue sur tout ceci, très peu d’applications encore utiles de Cydia n’ont été mises à jour pour pouvoir fonctionner sur les dernières version d’iOS…

C’est pourquoi aujourd’hui, les firmwares supérieurs à 9.1 restent impossibles à jailbreaker pour le grand public, en sachant qu’aujourd’hui nous en sommes à la version 9.3.2. Et encore, il aura fallu un paquet de mois avant d’avoir vu un déplombage 9.1 être releasé

… ou pas tout à fait ?

Car oui, aujourd’hui les yeux ne se tournent que vers la team chinoise Pangu, célèbre pour avoir pu déplomber presque en exclusivité quasiment toutes les versions jusqu’à la 9.1. Ce seront en effet les seuls qui ne seront pas passé vers le côté Android de la force, l’OS de Google étant beaucoup plus libre et aujourd’hui relativement au point. 

Beaucoup d’annonces et de proof on concept ont déjà été faites, certains de la team, d’autres de développeurs apparaissant de nulle part qui n’auront plus jamais donné signe de vie par la suite. Il faut bien admettre que tout ceci est décourageant : rien que la version 9.3.2 aura, d’après le firme de Cupertino, corrigé 22 failles de sécurité ! Alors que les hackers n’ont même pas réussi à passer au-delà d’iOS 9.2 ! À croire qu’ils ont dopé leurs spécialistes en sécurité aux hormones de boucs, et qu’ils les font travailler 24 heures sur 24 au fond de leurs caves, à coup de 9 litres de café par personne et par heure. 

Drapeau_Pirate_de_Jack_Rackham

Y a t-il encore quelque chose à espérer ? Peut-être, mais la situation n’aura jamais été aussi critique dans toute l’histoire du hack iOS. Ceux qui veulent encore y croire diront qu’ils attendent surement la sortie diOS 10, pour lever un ultime poing vers le ciel, ainsi qu’un ultime doigt vers Apple, pour signifier que le jailbreak iOS n’est pas encore enterré ! D’autres diront qu’ils sont simplement partis jouer à Angry Birds par désespoir. Seul l’avenir nous le dira. 


Bref, pour ceux qui sont arrivés à lire tout ça, je vous remercie d’avoir tenu jusqu’à la fin. Vous aurez sans doute remarqué que cet article aura eu un ton légèrement moins formel que ceux proposés habituellement, disons simplement qu’il s’agissait d’un sujet qui différait un peu des autres articles. N’hésitez pas à venir donner votre avis dans les commentaires, ou à me corriger si j’ai éventuellement dit des bêtises ou loupé des trucs. Nous en attendant, on va essayer de vous préparer une petite page récapitulative de toutes les possibilités de jailbreak suivant votre appareil et votre firmware, qui devrait débarquer dans les prochaines semaines ! 😀