L’instant Culture JV n°2 : Pac-Man

L’instant “Culture JV (pour Jeux Vidéo) est une série d’articles hebdomadaire ayant pour but de révéler à ses lecteurs gamers des secrets ou des mystères profondément enfouis. N’hésitez pas à réagir en commentant cet article et à nous donner des idées pour nos prochains numéros via un mail ayant pour objet “Idée ICJV”. Bonne lecture !

Pac-Man est un personnage de jeu vidéo qui sort un peu de l’ordinaire : contrairement à tout héros qui se respecte, il n’a pas réellement de caractéristique qui lui est propre un peu à l’instar de la casquette rouge de Mario, les poils hérissés bleus de Sonic ou la tenue sexy de Lara Croft. Sa seule particularité ? Être une boule jaune, c’est tout. Mais ce que l’on retient surtout chez Pac-Man, c’est un jeu au concept original, à la longévité imbattable (Tetris exclut) et à l’additivité gigantesque.

La question du jour est : pourquoi Pac-Man ? Je veux dire, pourquoi un tel nom ? Réponse plus bas, mesdames et messieurs…

Pac-Man, la plus célèbre boule jaune.

Pac-Man, la plus célèbre boule jaune…

puckman

Le vrai nom de Pac-Man…

Il faut savoir qu’à l’origine, les premières bornes d’arcade au Japon ayant accueilli la boule jaune affichaient… Puck Man ! En référence à l’expression japonaise “paku paku” (パク パク), que je traduirais personnellement par “se goinfrer” ou “s’empiffrer”, en “mangeant rapidement”… “Bouffer comme un gros porc”, ça marche aussi, mais c’est moins “classe”. 😛

Le jeu étant un véritable succès à sa sortie (en 1979) au Japon, il va sans dire que son développeur Namco avait pour objectif d’exporter ses bornes sur les sols américains et européens. Seulement voilà : le nom posait un peu problème, car en dépit de l’accessibilité totale du jeu (en raison de sa non-violence), son auteur s’imaginait que de petits rigolos pouvaient s’amuser à gratter la lettre “P” des machines pour former un “F”, ce qui donne en anglais une expression particulièrement… détestable.

C’est donc ainsi qu’a germé dans la tête du créateur de la petite boule jaune le nom de Pac-Man, et que cette dernière garda ce titre jusqu’à aujourd’hui… Fin de l’histoire ! 🙂

Rendez-vous jeudi prochain pour un autre numéro de L’instant Culture JV !