[Vita] TUTO – Gérez vos partitions avec Storage Manager

CelesteBlue123, développeur français que l’on ne présente plus, était revenu sur la scène il y a un moment en nous proposant une alternative à gamesd.skprx et à usbmc.skprx. Baptisé Storage Manager, ce plugin remplissait la même fonction, c’est-à-dire gérer les partitions de la console.

Mais la véritable force de cet outil résidait dans son utilisation et sa configuration. Il est en effet capable de gérer en même temps une SD2Vita, une carte mémoire Sony officielle (les Memory Stick), la mémoire interne et le PSVSD (support USB pour les PS TV). L’utilisateur peut donc bénéficier d’un surplus d’espace disponible et profiter de ses supports de stockage comme le montre cette capture d’écran :


Ce plugin corrige aussi les éventuels problèmes liés à usbmc.skprx et se veut être une mouture améliorée des plugins de stockage.

Dans l’aspect pratique, il suffit d’attribuer une partition à une mémoire. Par exemple, faire en sorte que ma partition X remplace ma partition Y pour avoir plus d’espace. C’est une option qui pourrait particulièrement intéresser les programmeurs qui veulent s’aventurer un peu plus sans risquer de faire des dégâts aux partitions sensibles.

1) Installation

Bouton télécharger

Lien pour télécharger Storage Manager et son fichier de configuration

  • Copiez « storagemgr.skprx » et « storagemgr_config.txt » vers « ur0:tai » ;
  • Ouvrez le fichier « config.txt » et rajoutez cette ligne en dessous de « *KERNEL » :

Le fichier texte de configuration vous permet de paramétrer comme bon vous semble le plugin. Voici un exemple :

  • MCD = uma0 (la carte mémoire Sony en stockage secondaire) ;
  • GCD = ux0 (la SD2Vita en mémoire principale) ;
  • INT = imc0 (la mémoire interne en imc0 reconnue par Adrenaline donc utile pour y mettre vos jeux PSP) ;
  • UMA = grw0 (stockage USB ou PSVSD en stockage secondaire. Non reconnu par Adrenaline ou les émulateurs. Elle peut servir à stocker les « .vpks », images ou musiques).

Les partitions disponibles pour l’instant sont les suivantes :

  • imc0 ;
  • xmc0 ;
  • uma0 ;
  • ux0 ;
  • grw0.
Édition du fichier de configuration via VitaShell

Édition du fichier de configuration via VitaShell

 

Ainsi donc, switcher selon notre envie entre les différents supports de stockage est devenu un jeu d’enfant puisqu’il suffit juste de changer les partitions attribuées aux différents supports de stockage.

CelesteBlue123 a partagé le code source de Storage Manager et des idées d’amélioration, comme la création d’une application qui gèrerait la configuration du plugin tel Switch SD2Vita ou encore l’attribution d’une touche spécifique lors du démarrage de la console. Bref, si vous êtes un développeur et êtes intéressé par ce projet ; n’hésitez pas !

Sur ce, l’équipe de CTP vous souhaite un bon hack ! 😉