[Vita] Les backups “.vpk” des jeux Tokyo Xanadu et Adventure Time leakés

Sommes-nous en marche vers la piraterie sur la PlayStation Vita ? Celle qui a toujours résisté depuis 2011, semble désormais bien impuissante face au HENkaku sorti en juillet dernier. Alors que les homebrews se bousculent en même temps que les annonces, la piraterie et le téléchargement illégal paraissent également se profiler à l’horizon pour la dernière console portable de Sony. La preuve, deux jeux PS Vita a priori jouables (nous n’avons pas pu tester le second) viennent de leaker (fuiter) sur la Toile : Adventure Time: The Secret of the Nameless Kingdom et Tokyo Xanadu.

Tokyo Xanadu decryptage backup vpk en ligne Adventure Time vignette


Si vous cherchez les “.vpk” de ces fameux jeux : Google est votre ami ! Nous ne mettons volontairement pas les liens de téléchargement sur Custom Protocol, qui n’encourage pas le téléchargement illégal de jeux vidéo, et ce quel que soit le support.

Attention : le téléchargement de jeux ou logiciels par le biais de sites de warez est parfaitement illégal, Custom Protocol ne pourra pas être tenu responsable si votre compte se fait bannir et/ou que vous avez affaire à la justice, la peine endurée pouvant s’élever jusqu’à 300 000«&nbsp€ d’amende (500 000«&nbsp€ si vous êtes en bande) et 3 ans d’emprisonnement (5 ans si vous êtes en bande).

Le premier est une sorte de jeu d’action-aventure, qu’on pourrait qualifier de dungeon crawler, sorti en 2014 et basé sur la série assez connue du nom de… Adventure Time, bravo. Un petit malin ou curieux s’est amusé à mettre en ligne un “.vpk” de la version DevKit de ce jeu, qui n’est pas directement installable via le molecularShell mais seulement via VitaShell 0.7. Quelques connaissances (que je ne citerais pas pour des raisons plus ou moins évidentes) ont pu le tester, et mis à part quelques bugs, on m’a dit qu’il était plutôt stable. 

Le second s’appelle Tokyo Xanadu, ne vous inquiétez pas si vous n’en avez jamais entendu parler auparavant car il n’est sorti qu’au pays du Soleil-Levant. La petite différence avec Adventure Time: The Secret of the Nameless Kingdom, c’est qu’il est plus gros (> 2 GB) et donc impossible à installer via molecularShell ou VitaShell : il faut manuellement décompresser le “.vpk” et copier ses fichiers au bon endroit sur la carte mémoire.

Menu d'accueil du jeu Adventure Time: The Secret of the Nameless Kingdom, par WayForward Technologies

Menu d’accueil du jeu Adventure Time: The Secret of the Nameless Kingdom, par WayForward Technologies

Et le point commun entre les deux, me direz-vous ? Les deux sont dénués de DRM, c’est-à-dire qu’il n’y a aucun contrôle à leur lancement. Évidemment, vous aurez deviné quelle est la question à un million d’euros (ou dollars, ou yens, ou ce que vous voulez) : est-ce que les individus ayant leaké ces titres l’avaient directement en DRM free ou bien ont-ils trouvé un moyen de retirer les DRMs des jeux commerciaux ?

La question reste sans réponse (pour l’instant ?), quoiqu’il en soit tout ceci va sûrement inciter les pirates à s’y pencher de plus près et aux personnes intéressées par le téléchargement illégal de rester (ou mettre à jour manuellement, vous inquiétez pas le tuto arrive) en 3.60. Car oui, on rappelle que le HENkaku n’est, à l’heure actuelle, que compatible avec ce firmware (vous pouvez vérifier le vôtre dans “Paramètres -> Système -> Informations système -> Version”)…

Capture d'écran du jeu Tokyo Xanadu, par Nihon Falcom

Capture d’écran du jeu Tokyo Xanadu, par Nihon Falcom

À très bientôt sur Custom Protocol ! Et vive le hack PS Vita ! \o/