Custom Protocol

Les STR : l’histoire et l’évolution de nos chers amis…

Petite rétrospective d'un genre né dans les années 90 qui n'a de cesse d'augmenter en popularité et fonctionnalités : les STR, ou jeux de Stratégie en Temps Réel.

Il s'agit d'un dossier (un peu long :P) présenté sous la forme d'une rétrospective du genre "Stratégie en Temps Réel" dans l'histoire des jeux vidéo. Alors accrochez vos ceintures et bonne lecture ! 😀

Avec la participation de Wirus en tant que correcteur

Bonjour à tous et bonne année ! Alors, pour commencer cette nouvelle rotation de notre planète autour du soleil, je vous propose une petite rétrospective du monde des STR. Eh oui, cela va bientôt faire 10 ans que Age of Empire 3 est sorti, sans oublier que Warcraft premier du nom a soufflé sa 20ème bougie en novembre dernier et sachant qu'à la même année débutait le développement de Age of Empire et Starcraft, suivi 15 ans plus tard par Starcraft 2 qui fête donc ses 5 ans. Bref, je me suis dit : pourquoi ne pas en parler ?

Screenshot de Age of Empires III sur PC

Donc pour commencer : Qu'est ce qu'un STR (ou RTS en anglais) ? STR signifie Stratégie en Temps Réel, il s'agit d'un type de jeu dans lequel le joueur doit amasser des ressources, construire une base et une armée afin d'aller combattre son adversaire, on peut donc résumer plus rapidement avec les simples mots « récolter, construire, conquérir ».

Pour commencer, on va parler du tout début avec Warcraft: Orc and Human développé par Blizzard Entertainement, sorti en 1994 aux USA et en 1995 en Europe. C'est l'un des premiers jeux de stratégie où il faut alors gérer les actions en temps réel contrairement à la majorité des jeux de l'époque. L'histoire repose sur l'invasion du monde d'Azeroth, où vivent les humains, par les orcs venant d'un autre monde, Draenor, à l'aide d'un portail.

Warcraft : l'un des premiers STR
Warcraft : l'un des premiers STR

L'année suivante, le jeu a droit à une suite baptisée Warcraft II: Tides of Darkness, qui poursuit l'histoire de son prédécesseur, mais qui y ajoute les hauts elfes et les nains en tant qu'alliés des humains, afin de repousser les orcs d'Azeroth. Il y aura un peu plus tard une extension de Warcraft II en 1996 : Beyond the Dark Portal. Ce qui rend les jeux Warcraft si particuliers, c'est qu'ils sont composés de différentes campagnes qui racontent la même histoire mais d'une façon différente en fonction du camp choisi (humain ou orc). Petite note : si vous souhaitez jouer à Warcraft I ou II, vous pouvez les trouver en abandonware sur Abandonware France.

Screenshot de Warcraft II: Tides of Darkness sur PC

Passons maintenant à une autre référence du genre, Age of Empire ou AOE pour les intimes. En 2D "vu de dessus", ou "isométrique" (comme Warcraft), ce jeu permet au joueur de commander des civilisations de l'Antiquité et retrace à travers sa campagne des batailles qui ont vraiment eu lieu, tout en s'affrontant en multijoueur en LAN et en ligne. Le jeu se dotera ensuite, au vu de son succès, d'une extension Age of Empire: Rise of Rome permettant au joueur de retracer l'histoire de l'empire de Rome à travers ses conquêtes. Allier Histoire et jeux vidéo : pari réussi !

Screenshot de Age of Empires sur PC
Screenshot de Age of Empires sur PC

La suite de Age of Empire, le cultisme Age of Empire II: The Age of Kings sorti en 1999 connu aussi sous le nom de AoK, retrace quant à lui l'histoire des plus grandes civilisations du Moyen-Âge. Il dépasse largement Age of Empire I avec au menu de nouvelles civilisations, de nouvelles cartes, de nouvelles campagnes ... Pour moi, c'est sans doute le meilleur STR de tous les temps, car même si ses graphismes se font un peu vieux c'est toujours avec plaisir que l'on se lance dans une LAN-party dessus et qu'on y passe 3 heures d'affilée pour massacrer le mieux possible son adversaire. En plus de son contenu initial, AoK aura droit à une extension en 2000, Age of Empire II: Conquerors qui rajoute de nouvelles civilisations et de nouvelles campagnes qui nous font encore avancer dans l'histoire pour arriver jusqu'à la découverte de l'Amérique. Un jeu à acheter et à faire, sachant qu'il a été remastérisé en HD sur Steam il y a un peu moins de 2 ans.

age-of-empries-2
Screenshot de Age of Empires II: The Age of Kings sur PC

On revient chez Blizzard avec Starcraft sorti en 1998. Il reprend le même gameplay que Warcraft I et II tout en améliorant globalement le jeu : on change ainsi d'univers pour passer de la fantaisie à la science-fiction. Le joueur se retrouve plongé dans le secteur Koprulu où les Terran, des humains ayant dû quitter la Terre à cause de la surpopulation, se retrouvent confrontés à deux races d'extraterrestres : les Protoss, possédant des pouvoirs psychiques, et les Zergs, des xenomorphs (aliens) cherchant à détruire les colonies Terran. Une extension nommée StarCraft: Brood War sort en fin d'année pour combler les fans, ajoutant 3 nouvelles "races" et une petite suite de l'histoire.

starcraft
Screenshot de l'extension StarCraft: Brood War pour Starcraft sur PC

On change de millénaire et on arrive cette fois-ci en 2002 avec Age of Mythlogy, adoptant un principe différent des Age of Empire du fait qu'au lieu de reprendre l'histoire des civilisations, ce sont leur mythologie sur laquelle on se concentre, et tout simplement parce qu'il marque l'arrivée de la 3D dans la franchise. On se retrouve alors avec les scandinaves, les égyptiens et les grecs dans les périples de plusieurs héros inspirés ou issus de leur mythologie respective.

L'année suivante, on aura eu le droit à une extension, Age of Mythology: Titans, dans laquelle de nouvelles campagnes, une nouvelle civilisation (les Atlantéens), mais aussi l'ajout pour chaque civilisation de Titans, pouvant changer le cours de la bataille, font leur apparition. Vers la fin de l'année 2014 est paru une ré-edition sur Steam, Age of Mytology: Extended Edition, améliorant les graphismes et permettant de jouer en ligne via la plateforme communautaire Steam.

age-of-mythology
Screenshot de Age of Mythology sur PC

Je retourne en 2002 pour m'attarder sur Warcraft III: Reign of Chaos, nouveau jeu de la franchise qui marque aussi l'arrivée de la 3D. Considéré par beaucoup de joueurs comme étant le meilleur de la série avec l’apparition de deux personnages emblématiques de l'univers Warcraft : Illidan Hurlorage et Arthas Menethil. Dans Warcraft III il ne s'agit pas de querelle entre les races vivant en Azeroth mais de la lutte de ces dernières contre la légion ardente, souhaitant la destruction de leur monde. Le jeu sera suivi d'une extension, Warcraft III: The Frozen Throne, dans laquelle nous suivons la guerre entre les humains et le fléau dirigé par le roi liche. En plus de son histoire riche en rebondissements, Warcraft III est aussi reconnu pour ses nombreux MODs, notamment le Defense Of The Ancient (ou DOTA) qui est en quelques sortes à l'origine des MOBA actuels.


Vidéo de notre partenaire TheGameProject37 sur Warcraft III : à voir ! 😮
warcraft III
Screenshot de Warcraft III sur PC

On saute maintenant en 2005 avec Age of Empire III, qui met encore une fois de plus en avant l'Histoire avec l'époque coloniale. Le jeu réutilise une partie du gameplay de Age of Mytology tout en rajoutant quelques nouveautés par-ci par-là. Ce qui m'a personnellement un peu déçu, c'est que la campagne ne retrace pas vraiment l'histoire d'un personnage célèbre et est davantage dans la fiction. Par contre, les graphismes sont clairement les plus beaux de toute la franchise et le rythme de jeux moins nerveux que AoM permet de se retrouver dans des parties un peu plus longues comme l'on pouvait en avoir sur The Age of Kings (AoE 2). Néanmoins comme tout les jeux de la série des Age of Empire, il reste une référence des STR et une véritable tuerie en multi.

Il sera suivi par deux extensions : War Chief en 2006, qui ajoute 3 civilisations, à savoir Azthéque, Irouquois et Sioux, et retrace l'histoire de la colonisation en Amérique (encore une fois à travers une fiction), puis The Asian Dynasties en 2007, qui retrace l'histoire à cette époque des Indiens, des Chinois et des Japonais.

age-of-empires-iii-the-asian-dynasties
Screenshot de Age of Empires III: The Asian Dynasties, extension de Age of Empires III sur PC

Pour terminer avec les grands noms, on ne pouvait pas passer à côté de Starcraft 2: Wings of Liberty sorti en 2010 et qui signa le grand retour de la série Starcraft. Avec Wings of Liberty, Blizzard réussit à moderniser son STR et à conquérir tous les fans du genre avec son gameplay à la fois simple et poussé, son rythme de jeu ultra nerveux, ses graphismes magnifiques et sa campagne soignée tout comme l'univers. Avec ce nouvel épisode, nous guidons les Terran dirigés par le rebelle Jim Raynor afin de lutter contre le tyran Arcturus Mengsk.

En 2013, on remet le couvert avec Starcraft 2: Heart of the Swarm, nouvelle extension où l'on incarne cette fois-ci l'ancienne reine de l'essaim Sarah Kerrigan, qui a retrouvé son humanité après avoir été capturée et transformée par Zerg. Rien à redire par rapport au précédent, mis à part que la cinématique d'introduction que j'avais vue à l'époque sur Game One m'avait quasiment fait croire à une bande-annonce d'un film... En ce qui concerne les futures sorties d'extensions pour Starcraft 2, je crois qu'on devrait avoir le droit à Legacy of the Void dans peu de temps, et nous pourrons enfin profiter de la campagne des Protoss.

starcraft 2
Screenshot de Starcraft II: Heart of the Swarm sur PC

Bon, avant de terminer je vais essayer de citer ceux que je connais un peu moins mais qui ont eu un impact sur le style du STR constamment en mouvement. En premier, je citerai Dune II sorti en 1992 : il s'agira sans doute du premier vrai STR de l'histoire du jeu vidéo. Vient ensuite la série des Command and Conquer débutée en 1995. Après, des STR "récolter-construire-conquérir" il n'y en a pas beaucoup, donc même si je ne les considère pas comme de "vrais" STR je vais tout de même citer Cossacks et Dawn of War qui restent des références.

Voilà pour la partie rétrospective, mais vu qu'on parle de STR je vais en profiter rapidement pour vous parler d'un STR open source, gratuit et multiplateforme actuellement en développement en stade alpha : il se nomme 0 A.D et reprend le même principe qu'un Age of Empire. Sa communauté a déjà fourni pas mal de travail, mais on ne sait pas encore quand la bêta arrivera, je vous laisse donc sur une petite vidéo ainsi que le lien du site officiel afin que vous voyiez par vous même.

L'article arrive à sa fin, j'espère que vous avez bien aimé cet article ! Si vous pensez que j'ai oublié des jeux qui auraient mérité d'être cités, n'hésitez pas à me les mettre en commentaire.

Petit HS qui n'a rien à voir mais c'est pour l'anecdote : je soupçonne que le pseudo wololo soit issu de Age of Empire, en effet une unité disait Wololo quand on cliquait dessus... De plus dans AoK, AoM et AoE 3, si vous entriez le chiffre 30 dans le tchat, le message audio Wololo se lançait... Voilà, c'était la petite anecdote inutile du jour. Sur ce, bonne année et bon jeu ! 🙂



1 commentaire

  • Au risque de paraître incisif, bien que loin de moi soit l'idée de démonter cet article, je me permettrai de relever quelques points sur lesquels, selon moi, l'auteur aurait pu s'attarder davantage.

    Premièrement, même si je me doute que l'historique dressé ici n'a pas vocation à être exhaustif, je suis déçu de ne pas voir figurer de jeux anciens autres que Dune, dont certains, comme Populous - bien qu'il s'agisse plutôt d'un God game - sont restés célèbres comme précurseurs du genre. De même, on pourra s'étonner de voir dépeinte une certaine vision du STR, présenté ici sous l'étroite définition « récolter, construire, conquérir », qui exclut d'office de nombreux jeux que l'on englobe bien souvent dans la grande famille des STR, et ainsi, de voir se réduire ici la prolifique série des Command & Conquer à une rapide mention en fin de texte.
    De plus, on n'évoque somme toute assez peu ici les mécaniques de gameplay comme la macrogestion et microgestion, ou encore les enjeux capitaux d'une partie de STR que constituent la map qu'il faut explorer et gérer, et les unités, parfois limitées en nombre, etc ... Bien que l'accent soit mis sur l'historique, ce sont bien les mécaniques qui, en évoluant, font du STR ce qu'il est aujourd'hui.
    On remarquera également que pour une raison sans doute arbitraire, les jeux mobiles, qui constituent pourtant aujourd'hui une réalité indéniable et un marché conséquent, sont passés sous silence. Comment évoquer le STR d'aujourd'hui sans évoquer Clash of Clans par exemple ?
    Enfin, même si les analyses parfois pertinentes restent courtes voire superficielles, on sera étonné de voir s'y mêler le synopsis des jeux présentés, et on ne pourra s'empêcher de remarquer que bien souvent, c'est l'opinion de l'auteur qui guide l'article, ce qui, sans être un mal en soi, peut finir par nuire à l’intérêt du texte.

    Malgré mon ton caustique duquel je m'excuse, j'estime que cet article qui a pour lui le mérite de la brièveté et de la bonne volonté sait tout de même dire l'essentiel et je ne saurai le blâmer de tomber dans quelques écueils propres au débutant.

Suivez-nous

Venez, on n'est pas méchants, on est même très sympas ! 🙂

Nouveaux sujets

Pas de nouveaux messages

Catégories

Archives

Bannière Hypsoma

Suivez-nous

Venez, on n'est pas méchants, on est même très sympas ! 🙂

Catégories

Archives