Infinite Jukebox : votre chanson est-elle trop courte ?

Ça vous est forcément déjà arrivé : votre chanson préférée est BEAUCOUP trop courte. Donc comme le commun des mortels, vous avez spammé le bouton “Piste précédente” sur Grooveshark, Deezer, Spotify ou n’importe quel autre site de streaming musical (ou application, d’ailleurs !). Ou peut-être avez vous simplement activé l’option “Répéter“…

Quoi qu’il en soit, le site The Infinite Jukebox de The Echo Nest Lab est fait pour vous ! Le concept est simple : vous choisissez une chanson dans la base de données du site (vous pouvez aussi uploader votre propre fichier MP3) et le site vous la joue à l’infini, sans répétition aucune.

La page d’accueil du site.

La page d’accueil du site

Une fois votre chanson chargée, il ne reste qu’une seule chose à faire : appuyer sur “espace” et profiter ! À savoir qu’à chacune de vos écoutes, vous n’entendrez pas deux fois le même “découpage” : tout fonctionne aléatoirement. C’est à la fois une force de l’outil comme sa principale faiblesse : parfois, votre chanson sera parfaite (nos essais les plus concluants ont été Gangnam Style de PSY et Scatman de John Scatman), parfois elle coupera en plein refrain pour repartir sur le couplet précédent. Mais pour cela, pas de panique !

La chanson "Death Valley" de Fall Out Boy dans Infinite Jukebox.

La chanson “Death Valley” de Fall Out Boy dans Infinite Jukebox

Cliquez sur le bouton “Tune” (à côté du bouton Twitter, en haut à droite). Une fenêtre s’ouvre dans laquelle vous pouvez paramétrer différents paramètres (logique implacable).

La fenêtre en question.

La fenêtre en question

Ici, vous trouverez différentes choses intéressantes, tel que le taux de similarité entre les branches, qui vous permet de prôner la qualité au détriment du nombre de branches (et donc du taux de hasard, indirectement), ou au contraire, d’avoir une chanson totalement différente mais en risquant d’avoir quelques coupures mal placées. Vous trouverez aussi la probabilité d’avoir des branches, ainsi que des informations sur le nombres de battements de la chanson et le nombre de branches.

Ici, nous vous conseillons de placer le curseur “Branch Similarity Threshold” aux alentours de 20. Vous pouvez aussi modifier les autres options, mais la plupart du temps, cela devrait suffire à avoir une bonne génération. Notez que pour certaines chansons, 80 (le maximum) ressort très bien, parfois presque autant qu’en étant à 20 !

Enfin, sachez que si vous avez quelques transitions qui ne vous plaisent pas, il vous suffit de cliquer simplement sur la branche en question (le sorte de trait qui relie deux endroits) et d’appuyer sur la touche “Suppr” de votre clavier, le site en recalculera une autre.

Si vous êtes curieux de savoir comment ça marche, c’est par ici ! Sinon, nous vous expliquons brièvement plus bas.

Le site utilise l’API Echonest, qui décompose la chanson en battements. Ensuite, le site joue la chanson battement par battement, en cherchant des similarités à différents endroits pour les lier à l’aide de ces fameuses branches. Chaque bloc de couleur représente un battement du morceau sélectionné, couleurs qui sont adaptées au timbre de ce battement.

En bref, c’est un utilitaire bien sympathique qui vous permet de passer votre journée (ou plus) à écouter la même chanson ! N’hésitez pas à partager les chansons qui ont le mieux marché Twitter (avec le bouton Tweet en haut de la page) ou directement dans les commentaires de l’article !

Bonne écoute ! 🙂