Custom Protocol

hóPLAY Indie Festival 2014 : la liste des gagnants révélée

Qui sont les heureux élus ?

Logo du
Logo du hóPLAY Indie Festival

Le hóPLAY Indie Festival est un "festival" annuel célébré depuis 5 ans. Rassemblant des centaines de développeurs indépendants de jeux vidéo venus du monde entier dans la petite ville espagnole de Bilbao, cet événement a pour objectif de partager à la communauté Indie les jeux en développement les plus innovants de l'année, en mettant l'accent sur la créativité, l'inventivité et l'imagination de chacun. Chaque année, c'est aussi une remise des prix qui a lieu à cet incroyable festival, avec à la clé un petit chèque de 5 000 € pour les numéros un de chaque catégorie.

Mais avant tout, c'est un endroit d'échanges entre programmeurs venus d'entreprises locales ou internationales, et aussi un lieu de convivialité où les visiteurs peuvent à la fois venir tester certains jeux indépendants pas encore sortis ainsi qu'aider bénévolement leurs créateurs préférés pour leurs conférences et présentations. Cette année, le rassemblement a eu lieu entre le 27 novembre et le 3 décembre, et d'après un reporter de chez IndieGames.com qui a pu assister à la cérémonie de remise des prix en tant que jury, 2015 s'annonce comme une année remplie de bonnes surprises côté Indies !


Meilleur design : Kromaia (de Kraken Empire)

Dans un monde riche en couleurs fluos, en rochers de tous types, en bruits électriques et en lasers mortels, Kromaia s'affiche comme un véritable kaléidoscope vidéo-ludique mêlant shoot'em up et vitesse. Même si le jeu psychédélique a de quoi bien occuper le joueur, un mode "Histoire" tout aussi farfelu et frénétique est également à prévoir. Kromaia remporte en tout cas le prix du meilleur design, et vous saurez vite pourquoi en regardant son trailer ci-dessous :


Meilleure idée : Missing Translation (de Alpixel Games)

Missing Translation est un jeu de puzzle, mais pas n'importe lequel : pris au piège dans une ville très étrangère, il faudra résoudre de nombreuses énigmes afin de réussir à revenir chez soi, mais aussi "apprendre" le langage des habitants de cette ville assez... bizarroïde. Le jeu a ainsi reçu le prix d'originalité pour son côté très "exploration", qui donne sacrément envie d'en savoir plus sur cette nouvelle population ! Pour les plus impatients, sachez que ce soft complètement gratuit déboulera bientôt, donc tenez-vous prêt et visitez le site officiel du jeu !


Meilleure bande-son : Soft Body (de Zeke Virant)

Quelques fois, les concepts les plus minimalistes sont les meilleurs : Zeke Virant l'a prouvé avec son Soft Body, un jeu poétique et musical où le joueur est invité à prendre le contrôle d'une petite balle devant colorier tous les carrés qu'elle rencontre tout en évitant les cercles et leurs projectiles. Deux balles aux caractéristiques différentes sont disponibles, et il faudra savoir jongler avec les deux pour pouvoir arriver à ses fins. Mais regardez plutôt le trailer de ce jeu relaxant et magnifique :


Meilleure jouabilité : Ziggurat (de Milkstone Studios)

Voilà un FPS bien étrange : dans un univers fantastique et complètement déplacé, le joueur doit éliminer avec frénésie ses adversaires grâce aux nombreux pouvoirs magiques et armes qu'il possède afin d'avancer dans des donjons. De la tête de mort casquée volante aux sorcières hystériques en passant par des minotaures géants, Ziggurat en a donc beaucoup dans le ventre, sans compter que chaque nouvel étage du donjon renferme des ennemis toujours plus puissants et un boss final puissant.


Meilleur jeu basque : HassleHeart, I <3 Hearts (de Santa Clara Games)

Vu que le hóPLAY Indie Festival se déroule dans un ville basque espagnole, il fallait bien une petite catégorie réservée aux programmeurs bascophones ! Et c'est HassleHeart, I <3 Hearts qui gagne ce prix cette année, un jeu complètement WTF qui nous laisse incarner un robot ne pouvant se recharger qu'en... cœurs humains ! Afin de ne jamais s'éteindre, il va donc devoir "gentiment" et "gracieusement" extraire le cœur des passants qu'il croisera sur sa route, tout simplement... Si vous êtes une âme sensible, ne vous inquiétez pas : tout le jeu est en gros pixels pour donner un effet "retro", vous ne verrez donc pas d'images abominables de corps ouverts, aux intestins pendouillant dans l'air...


C'est tout pour cette année, pour diverses informations supplémentaires, n'hésitez pas à vous référer directement au site officiel (version anglaise) ! A l'année prochaine ! ;)

Wirus

Avez-vous déjà vu un gentil virus ? Maintenant, oui.

0 commentaire

Suivez-nous

Venez, on n'est pas méchants, on est même très sympas ! 🙂

Nouveaux sujets

Pas de nouveaux messages

Catégories

Archives

Bannière Hypsoma

Suivez-nous

Venez, on n'est pas méchants, on est même très sympas ! 🙂

Catégories

Archives