[3DS] [WiiU] Le “amiiqo” (N2 Elite), premier émulateur d’amiibos

Nous avions réalisé pour vous, il y a un certain temps déjà, un dossier récapitulant l’avancée du hack des Smart Toys, ces fameux jouets équipés d’une puce NFC qui commencent à fleurir dans le monde vidéo-ludique, les plus connus étant sans conteste les Skylanders, les Disney Infinity et les nouveaux amiibos de Nintendo.

Les Smart Toys actuellement les plus en vogue (de gauche à droite : amiibo - Meta Knight, Skylanders: Giant - Crusher, Disney Infinity - Monsieur Indestructible)

Les Smart Toys actuellement les plus en vogue (de gauche à droite : amiiboMeta Knight, Skylanders: GiantCrusher, Disney InfinityMonsieur Indestructible)

Vous vous en souvenez peut-être, dans cet article, nous évoquions ceci : “Récemment, ce sont des pirates chinois qui ont annoncé la production d’un nouveau dispositif visant à “sauvegarder” plusieurs Smart Toys en un“, avant que nous citions le programme MaxLander, qui n’était pas encore disponible au grand public mais qui offrait justement cette fonctionnalité. Eh bien, désormais, absolument tout le monde peut en bénéficier grâce à l’amiiqo, un nouveau dispositif crée d’on-ne-sait-où par on-ne-sait-qui.

Voici la description de cet émulateur sur le site officiel de l’amiiqo :

Il s’agit d’un émulateur de jouets NFC qui supporte actuellement toutes les figurines amiibos existantes, dont certaines inédites. Il est livré avec 10 figurines pré-chargées de démonstration (dont 5 inédits) et a la capacité d’en stocker 200 au maximum.

Site officiel de l’amiiqo

Logo officiel de l'amiiqo (se sont pas foulés :P)

Logo officiel de l’amiiqo (se sont pas foulés :P)

Voici son fonctionnement : à l’aide de l’application Android fournie avec l’émulateur, il est possible de transférer sur son smartphone/sa tablette toutes les “images” d’amiibos que vous possédez, qu’elles proviennent de vous, d’un de vos amis ou bien même d’internet. De plus, “l’image” peut aussi bien être “vierge” que déjà “exploitée”, avec un niveau élevé et plein de power-ups, ce qui en fait un instrument à double tranchant permettant à la fois de profiter des contenus/bonus offerts par un amiibo mais aussi de tricher.

amiiqo animationPour utiliser l’amiiqo, rien de plus simple : il suffit de le placer sur l’emplacement réservé à la détection d’amiibos sur votre 3DS ou Wii U afin de charger la dernière figurine jouée. Pour changer de figurine, il suffit de maintenir quelques instants le gros bouton placé sur le devant de la machine avant de poser cette dernière sur la console. Il est bien évidemment possible de ranger/trier ses figurines à l’aide de l’application. 

En bref, grâce à l’amiiqo et internet, il est très facile d’avoir accès à toutes les figurines amiibos existantes en un rien de temps, même si elles sont en rupture de stock dans votre magasin de jeux vidéo préféré. En revanche, l’aspect de “collecte” disparaît donc totalement, mais il peut s’agir d’un bon “prétexte” en attendant que tel out tel amiibo soit enfin trouvable facilement dans une boutique, disons…

Le site officiel promet par ailleurs que le support de l’amiiqo perdurera et qu’ils comptent entre autres accroître la compatibilité, améliorer le système de triche ainsi que créer de nouvelles méthodes/applications de transfert et de contrôle. Si vous ne pouvez décidément pas résister à la tentation, jetez un coup d’oeil par là pour découvrir la liste des revendeurs partenaires des créateurs de l’amiiqo. Je vous conseille personnellement et chaudement d’aller vous rendre sur le site français et fiable Chip ‘N Modz, qui propose en pré-commande l’émulateur au prix de 50«&nbsp€ (livraison prévue pour fin août).

Attention toutefois : le téléchargement d’amiibos ainsi que l’utilisation d’amiibos téléchargés est parfaitement illégal, ni l’auteur de cet article, ni Custom Protocol, ni l’auteur de l’amiiqo ne pourront être tenus responsables si votre compte Nintendo Network se fait bannir et/ou que vous avez affaire à la justice, la peine endurée pouvant s’élever jusqu’à 300 000«&nbsp€ d’amende (500 000«&nbsp€ si vous êtes en bande) et 3 ans d’emprisonnement (5 ans si vous êtes en bande).