[MàJ] [Vita] [PSTV] HENkaku bientôt porté sur le firmware 3.65 ?

Article initialement paru le 05/03/2018 à 14h13

Mis à jour le 05/03/2018 à 20h10 – ajout d’une précision concernant la release de toute la chaîne d’exploit mentionnée dans le 3e tweet (merci à @Cimmerian)

Cela fait déjà un an et demi que HENkaku, le premier (et actuellement unique) Homebrew ENabler pour PS Vita et PS TV, est disponible. À l’époque, le hack pouvait être installé par n’importe qui, puisqu’il suffisait d’avoir une console à jour sur la dernière version du firmware, la 3.60. Mais c’était sans compter sur Sony, bien connu pour ne laisser jamais de répit aux hackers de la scène underground, qui dégaina rapidement ses versions 3.61, 3.63, 3.65 et 3.67 pour patcher la vulnérabilité exploitée par HENkaku

Alors que tout espoir semblait perdu pour les versions du firmware supérieures à 3.60, voilà que le célèbre développeur TheFloW, auteur entre autres d’Adrenaline et de NoNpDrm, vient d’affirmer sur son compte Twitter qu’il avait réussi à installer HENkaku sur la version 3.65 du firmware de la PS Vita, quelques jours après avoir malheureusement brické sa console en tentant de la downgrader !

HENkaku, le premier Homebrew ENabler pour PS Vita de la team Molecule

Montage par @Windvern


Le développeur a raconté qu’il avait commencé par réussir à dumper le « NSBL » en 3.65 grâce à Mathieulh, qui lui a fourni son devkit, et qu’il a de ce fait pu trouver des offsets pour Ensō (ndlr : Ensō est le nom du Custom Firmware permettant d’installer de façon permanente HENkaku). Après les avoir vérifiés minutieusement et plusieurs fois, il les a lancés sur sa PS TV en espérant ne pas bricker une seconde fois sa console…

Heureusement, tout était correct et la console a bien démarré sur HENkaku ! TheFloW a donc expliqué que cela lui permettrait de travailler sur un « installateur » de Custom Firmware qui installerait un CFW 3.65 depuis une console en version 3.60 !

Le seul problème étant que si l’utilisateur trouvait un moyen de supprimer les fichiers de HENkaku (ils seront écrits dans la partition « os0 » au lieu de « ur0 ») ou de ré-installer le PUP du 3.65, il perdrait toute possibilité de pouvoir à nouveau profiter des avantages procurés par HENkaku… Du moins, pas avant un an, selon TheFloW.

En effet, bien que la mise en ligne de ce fameux « installateur » soit prévue pour la fin de ce mois de mars 2018, il a informé que la release de toute sa chaîne d’exploit pour installer HENkaku en version 3.65 se ferait quant à elle sûrement dans une année…

Mise à jour : on ne sait pas trop s’il parle d’un hack pour le 3.65 ou le 3.67, étant donné qu’il ne mentionne nulle part la dernière version 3.67 mais qu’il a quand même informé sur son compte Twitter qu’il avait d’ores et déjà réussi à avoir taiHENkaku (ndlr : autre nom donné à HENkaku depuis sa fusion avec taiHENkaku) sur sa console en 3.67… (merci à @Cimmerian pour l’information)

Bref, c’est à la fois une bonne nouvelle pour les possesseurs de PS Vita en 3.60 qui pourront bientôt profiter des nouveaux jeux qui nécessitaient le firmware 3.61, 3.63 ou 3.65, mais aussi pour les utilisateurs de PS Vita en 3.65 qui, enfin, commencent à voir une forme d’espoir émerger quant au portage de HENkaku, malgré la longue attente promise par TheFloW

Note : sachez que si vous avez une console en 3.61 ou 3.63, vous pourrez mettre à jour manuellement votre PSV en 3.65 sans passer par le 3.67 lorsque le HENkaku pour 3.65 sera devenu réalité, en suivant ce tuto (via la méthode QCMA et en téléchargeant le PUP du 3.65 au lieu du 3.60) ou ce tuto un peu plus vieux. Ne vous hâtez pas trop en tout cas, des fois qu’une nouvelle vulnérabilité soit découverte sur l’un de ces deux firmwares !

Comme d’habitude, nous vous conseillons de ne surtout pas mettre à jour votre console pour espérer pouvoir profiter de HENkaku un jour, d’autant plus que la dernière version 3.67 semble beaucoup plus robuste que sa petite sœur la 3.65 ! 🙂