[Vita] TUTO – Utiliser PKGi, le « Freeshop » de la PS Vita

Attention : le téléchargement de jeux ou logiciels par le biais de sites de warez est parfaitement illégal, Custom Protocol ne pourra pas être tenu responsable si votre compte se fait bannir et/ou que vous avez affaire à la justice, la peine endurée pouvant s’élever jusqu’à 300 000 € d’amende (500 000 € si vous êtes en bande) et 3 ans d’emprisonnement (5 ans si vous êtes en bande).

Il est clair que le PS Store présent sur la PS Vita était l’un des gros points forts à la sortie de la console portable de Sony. Mis à part le fait qu’il faille acheter des cartes SD made by Sony (qui coûtent la peau des fesses), on a tous au moins une fois dans sa vie lancé cette boutique en ligne pour y naviguer et y trouver son bonheur, parmi une très grande liste de jeux notamment indépendants.

Il est aussi clair que depuis l’abandon de la console par Sony (surtout en Occident), le hack de la PS Vita avec HENkaku et l’arrivée (chaotique) de Vitamin, tout le monde ayant pu apprendre comment dumper ses jeux, l’intérêt du PS Store a petit à petit diminué, et est de fait quasi-oublié aujourd’hui. En effet, la plupart des utilisateurs se sont depuis lancés dans le téléchargement illégal de jeux vidéo sur des sites dits de warez

Vous le savez peut-être, il y a un mois, le développeur mmozeiko mettait en ligne PKGi, un logiciel de téléchargement et installation de paquets au format « .PKG ». Le programme avait besoin pour fonctionner d’un fichier « pkgi.txt » dans lequel était listé tout un tas de noms d’application, d’url et autres informations, afin de les afficher à l’utilisateur qui pouvait ensuite faire sa sélection tranquillement. Évidemment, vous aurez compris que le principal objectif de PKGi était de reproduire sur PS Vita un équivalent au Freeshop de la 3DS, sur lequel les utilisateurs pourraient télécharger librement des titres au format « .PKG » grâce à une liste de paquets des jeux vidéos officiels…

Sur Custom Protocol, nous sommes fermement opposés au téléchargement illégal que nous bannissons de notre site depuis sa création. De ce fait, ce tutoriel ne vous servira qu’à apprendre comment installer et utiliser PKGi. Aucun lien vers un fichier « pkgi.txt » ne sera toléré, inutile donc d’en réclamer ou d’en poster en commentaire. Nous vous rappelons que la modération se réserve le droit de supprimer tout lien incitant au téléchargement illégal sans contestation possible.


C’est vraiment génial tout ça ! Comment ça marche ?

C’est simple, PKGi va « lire » un fichier texte (qui ne sera pas fourni pour des raisons évidentes de légalité) afin d’afficher tous les « .PKG » listés, puis à leur sélection il récupérera directement le paquet depuis l’adresse internet fournie pour les décompresser et les installer sur la console. Compris ? Bien, alors commençons le tutoriel ! 🙂

0) Prérequis

Ce homebrew nécessite une PS Vita en version 3.60 équipée d’un hack, tel que HENkaku ou HENkaku Ensō.

Pour identifier la version du firmware de votre console, ouvrez l’application « Paramètres » , puis rendez-vous dans « Système -> Informations Système » et regardez la ligne « Logiciel système ».

  • Si votre logiciel système est à la version 3.60, vous pouvez installer l’un des hacks proposés ci-dessus.
  • Si la version de votre logiciel système est ultérieure à 3.60 (3.61, 3.65…), vous ne pouvez malheureusement rien faire pour le moment… Mais continuez de consulter Custom Protocol, on vous préviendra immédiatement dès qu’un downgrade sera possible ! ^^
  • Si la version de votre logiciel système est antérieure à 3.60 (3.50, 3.36, 3.18…), consultez ce tutoriel pour mettre à jour manuellement vers la version 3.60, avant d’installer l’un des hacks proposés ci-dessus.
  • Vous allez avoir besoin du plugin NoNpDrm qui est disponible juste ici (un tutoriel pour installer le plugin est disponible juste par ici) ;
  • L’homebrew PKGi de mmozeiko disponible juste en dessous ;
  • Les fichiers de configurations (aussi disponibles plus bas) ;
  • Un peu d’huile de coude !

1) Installation

Pour commencer, téléchargez et installez l’homebrew.

Télécharger PKGi, par mmozeiko</em

Quelques fois, sur Custom Protocol ou d’autres sites de hack, nous redirigeons vers la page GitHub d’un projet afin que le lecteur puisse télécharger la dernière version en date. Si vous ne savez pas comment vous procurer le fichier de la dernière mouture d’un projet depuis sa page GitHub, voici comment faire.

Tout d’abord, voici à quoi ressemble une page GitHub :

Page GitHub « accueil » (cliquez sur l’image pour l’afficher en grand)

Cliquez sur le lien « releases » se trouvant au milieu de la page. Il vous redirigera vers une page de ce type :

Page GitHub « releases » (cliquez sur l’image pour l’afficher en grand)

En rouge se trouve le fichier du projet (généralement le premier de la liste, sous « Downloads »). S’il s’agit d’un programme multi-plateformes, il est normalement précisé dans le descriptif ou directement des les téléchargements quel fichier correspond à quel système.

Il vous suffit de cliquer sur le lien pour que votre navigateur télécharge le fichier du projet. 😉

Installez PKGi suivant votre méthode préférée, vous devriez vous retrouver avec cette icône sur le LiveArea (menu principal officiel de la console) :

Il est pas beau ce menu ?

Inutile de le lancer, vous tomberez sur un message d’erreur. Pour corriger ce problème, revenez dans VitaShell (ou molecularShell, comme vous voulez) et créez un dossier du nom de « pkgi » à la racine de la partition « ux0: » (ou « ur0: » si vous utilisez un SD2Vita).

Le dossier « pkgi » doit être crée à la racine

Dans ce dossier tout frais, transférez-y le fichier de configuration téléchargeable ci-dessous fait par mes soins :

Télécharger le fichier « .txt » pour PKGi

Nos deux p’tits fichiers textes trop mignons !

Et cette fois, vous allez devoir vous passer de moi pour obtenir le second fichier présent sur l’image ! En effet, ce fichier est une sorte de liste de paquets, c’est donc à vous de le créer ou d’en chercher un qui corresponde à vos attentes chez votre ami Google. Et parce qu’une piqûre de rappel ne fait jamais de mal, surtout dans le cas où vous seriez tenté de vous procurer une liste de paquets des jeux vidéo PS Vita officiels :

Attention : le téléchargement de jeux ou logiciels par le biais de sites de warez est parfaitement illégal, Custom Protocol ne pourra pas être tenu responsable si votre compte se fait bannir et/ou que vous avez affaire à la justice, la peine endurée pouvant s’élever jusqu’à 300 000 € d’amende (500 000 € si vous êtes en bande) et 3 ans d’emprisonnement (5 ans si vous êtes en bande).

Le plus gros du travail a donc été effectué, maintenant, lancez l’application sur le LiveArea : surprise ! Tous les paquets listés dans le fichier « pkgi.txt » sont affichés !

Waouh, c’est quoi tous ces jeux ?

Pour les commandes, c’est très simple, tout d’abord, le bouton [Croix] permet d’installer les différentes applications choisies, et le bouton [Triangle] permet d’afficher le menu. On notera qu’en bas à droite est affiché l’espace libre sur la carte mémoire de sa console, pratique !

Et voilà, le tutoriel est déjà terminé, s’il vous a aidé, dites-le moi en commentaire ! Sur ce, l’équipe CTP vous souhaite un bon hack ! 😉

Et parce que jamais deux sans trois, voilà un troisième rappel ! 😛

Wirus, fondateur et rédacteur en chef de Custom Protocol

Attention : le téléchargement de jeux ou logiciels par le biais de sites de warez est parfaitement illégal, Custom Protocol ne pourra pas être tenu responsable si votre compte se fait bannir et/ou que vous avez affaire à la justice, la peine endurée pouvant s’élever jusqu’à 300 000 € d’amende (500 000 € si vous êtes en bande) et 3 ans d’emprisonnement (5 ans si vous êtes en bande).