[Vita] taiHENkaku s’offre une nouvelle mise à jour B7

Le Homebrew Enabler taiHENkaku continue son petit bonhomme de chemin. Après une mise à jour B6 améliorant drastiquement la stabilité du programme, c’est au tour de la version B7 (logique) d’être mise en ligne. Quelques nouveautés sympathiques sont au rendez-vous, telle qu’une compression moins lourde ainsi qu’un accès total à « ux0 » lorsque l’option « unsafe homebrew » est sélectionnée.

taihenkaku-logo


Tout d’abord, le support de la compression pour fself a été ajouté à la chaîne de compilation. Qu’est-ce que ça veut dire ? Ça veut dire que les fselfs compressés fonctionnent désormais avec taiHENkaku mais pas avec la dernière version stable de HENkaku. En résumé : que les homebrews compressés ne seront peut-être pas totalement stables sur HENkaku. Il est d’ailleurs conseillé aux développeurs de télécharger la dernière toolchain et d’utiliser la commande vita-make-fself -c afin de créer des fselfs compressés. Voici quelques résultats obtenus par Yifan Lu :

  • VitaShell: 3.2MB => 1.2MB
  • henkaku.suprx: 33KB => 8KB
  • taiHENkaku installer: 160KB => 34KB

Yifan Lu, sur son GitHub

Pour d’autres informations relatives à la chaîne de compilation (donc à destination des développeurs), je vous suggère d’aller jeter un coup d’œil à cette page qui explique un peu plus en détails (et en anglais) les nouveautés ajoutées à l’occasion de cette version B7.

Comme d’habitude, si vous êtes intéressé par cette version bêta de taiHENkaku, vous devez posséder une PS Vita en 3.60, la redémarrer et vous rendre sur http://beta.henkaku.xyz depuis le navigateur internet de votre console. Pour revenir à HENkaku, supprimez la bulle molecularShell de votre LiveArea (menu officiel de la PS Vita), redémarrez et visitez cette fois-ci https://henkaku.xyz.

Changelog

  • Le payload d’Installation a été compressé de sorte à réduire de 60 % la taille des téléchargements ;
  • Support par le molecularShell des modifications faites dans le fichier config.txt sans besoin de redémarrage (fonctionnement uniquement avec les plugins et si le mode « unsafe » est sélectionné, appuyez sur [PS_Start] pour afficher l’option) ;
  • Accès à tous les dossiers et fichiers contenus dans « ux0 » depuis le molecularShell en mode « unsafe » (nécessite de quitter et relancer l’application pour observer les changements) ;
  • Ré-activation des patchs du shell pour le firmware spoofing. Attention, cela ne vous permettra pas de vous connecter au PSN mais vous empêchera de télécharger des mises à jour (à condition que vous régliez la version du spoof à la dernière version firmware en date, c’est-à-dire la 3.63 à l’heure actuelle).